•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Phare de Port-Cartier recevra plus d'argent pour le recyclage de Sept-Îles

Du papier journal

Pour être vendu, le papier recyclé doit contenir un très faible taux de contaminants.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Jean-Louis Bordeleau

Le conseil municipal de Sept-Îles a convenu à l'unanimité d'augmenter le prix versé au centre de tri Le Phare pour chaque tonne de matière recyclable traitée dans ses installations. Le prix passe de 130 $ à 170 $ la tonne métrique.

Cette modification au contrat est rétroactive au premier janvier 2019.

Le maire Réjean Porlier assure que des analyses ont été faites pour s'assurer que cette hausse soit raisonnable.

Depuis que la Chine a cessé de reprendre des matières recyclables, ça a amené de gros problèmes à toutes les entreprises qui sont dans le recyclage, justifie-t-il.

Le maire de Sept-Îles assis à son bureau de maire lors d'un conseil de ville.

Le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier, s'est dit déçu de devoir abandonner le projet de réfection de la rampe de mise à l'eau.

Photo : Radio-Canada / Djavan Habel-Thurton

C'est une question de survie de l'organisme.

Réjean Porlier, maire de Sept-Îles

Il ajoute également que le Phare de Port-Cartier est un partenaire important pour le recyclage. En plus, cet organisme a une mission sociale et fait travailler des gens vivant avec des limitations, souligne Réjean Porlier.

Les élus devront demander au ministère des Affaires municipales et de l'Habitation la permission de modifier ce contrat avant son échéance.

Avec les informations de François Robert

Côte-Nord

Environnement