•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les plans d’une expansion de 100 M$ de l’Hôpital du Cap-Breton dévoilés

Une maquette du nouvel hôpital agrandi.
Les plans de la nouvelle aile de l'hôpital, où seront regroupés le centre de traitement du cancer, l'urgence et les unités de soins intensifs. Photo: CBC/Tom Ayers
Radio-Canada

Le centre du cancer, l'urgence et les unités de soins intensifs de l'Hôpital régional du Cap-Breton seront agrandis, au coût de 100 millions de dollars, a révélé le gouvernement de la Nouvelle-Écosse.

Ces travaux avaient été promis au moment de l’annonce de la fermeture de deux autres hôpitaux du Cap-Breton, en juin 2018. La nouvelle avait soulevé la colère de nombreux citoyens.

Les quelque 200 personnes qui ont assisté à l’annonce du ministre de la Santé Randy Delorey à Membertou lundi ont encore dénoncé les plans d’expansion, qui seront réalisés au prix de la fermeture des hôpitaux communautaires de Sydney et de New Waterford, ont-ils rappelé.

Une manifestante porte une pancarte où il est écrit : « À l'aide, nous sommes en train de mourir. »Des manifestants ont dénoncé le plan du gouvernement McNeil, en rappelant qu'il entraînera la fermeture de deux hôpitaux communautaires. Photo : CBC/Tom Ayers

Deux fois plus d'espace

Plus de 17 600 mètres carrés seront ajoutés à l’Hôpital du Cap-Breton. La superficie du Centre de traitement du cancer va plus que doubler; il pourra accueillir presque deux fois plus de patients.

Le nombre de salles d’examen à l’urgence passera de 34 à 46 et la superficie des unités de soins intensifs va plus que tripler.

Les nouveaux espaces à l’urgence permettront d’y déménager les appareils d’imagerie diagnostique.

La construction doit commencer l’an prochain.

Le plan des hôpitaux du Cap-Breton annoncé par le gouvernement McNeil prévoit également l’agrandissement de l’hôpital communautaire de Glace Bay. Les hôpitaux qui vont fermer à New Waterford et à North Sydney seront remplacés par des établissements de soins prolongés et des centres de santé communautaire.

Mettre fin à l'exode des médecins

Ce projet, assure le ministre Delorey, améliorera les soins de la santé dans la région, qui souffrent actuellement de l’engorgement des urgences et de l’exode de médecins.

Le ministre Delorey entouré de manifestants.Le ministre de la Santé, Randy Delorey, a promis que son gouvernement ferait bientôt d'autres annonces concernant l'amélioration des soins de santé dans la région. Photo : CBC/Tom Ayers

Une vingtaine de protestataires qui se sont présentés à son annonce ont toutefois contesté ses affirmations. « Est-ce que vous vous souciez vraiment de nous, dans nos communautés », a lancé l’une d’elles, Barbara Chiasson.

Un autre manifestant, Gordon MacDonald, a affirmé que ce dont la région a besoin, c’est d’un meilleur accès immédiat à des médecins.

« Ils font cette annonce et se félicitent, tout cela sur le dos des résidents des communautés de Northside et de New Waterford, qui vont perdre des services », a-t-il dénoncé.

Le ministre Delorey a promis que d’autres annonces concernant l’amélioration des services de santé seront faites dans diverses localités du Cap-Breton au cours des prochains mois. À court et moyen terme, a-t-il soutenu, l’expansion de l’hôpital principal du Cap-Breton permettra d’attirer plus de professionnels des soins de santé dans la région.

Avec les informations de Tom Ayers, CBC

Nouvelle-Écosse

Politique provinciale