•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

École pour jeunes à risque : le ministre de l'Éducation entame des consultations

Devant une école secondaire, se trouve un terrain de basketball et des des jeunes qui discutent autour de leur vélo.

Cette école de Regina risque de fermer en 2020 en raison des compressions présentes dans le budget provincial déposé la semaine dernière.

Photo : Heidi Atter / CBC

Radio-Canada

Le budget 2019-2020 de la Saskatchewan comprend des compressions dans le financement de l'école innovatrice Cornwall, une école qui répond aux besoins spécifiques d'une quarantaine d'élèves à risque à Regina. Mardi à l'Assemblée législative, le ministre de l'Éducation a indiqué qu'il entamera des consultations et qu'il était prêt à réexaminer la décision.

En réponse à l'affirmation de Gordon Wyant, le Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan a cherché à savoir si le gouvernement allait finalement financer cette école en 2020. Le ministre de l'Éducation a répondu qu'il était trop tôt pour répondre à cette question.

Selon le NPD, les consultations auraient dû commencer avant de prendre la décision de ne pas renouveler le financement de l'école. En 2017, le gouvernement avait approuvé un financement sur trois ans pour l’école à hauteur de 2,3 millions de dollars, soit 761 000 $ par année. L’entente de financement prend fin le 31 mars 2020.

Lundi, les responsables de l'établissement scolaire n'étaient pas en mesure de confirmer s'ils pourraient poursuivre leurs activités après 2020, faute de financement du gouvernement provincial.

Le conseil scolaire avait alors mentionné être rendu à l'étape de déterminer quelles sont ses options pour trouver du financement.

Le président du conseil d'administration de l’école Cornwall, David Halvorsen, dit avoir besoin de 850 000 $ par année pour faire fonctionner l'établissement scolaire.

Une murale donne sur la cours de récréation d'une école secondaire.

L'école alternative Cornwall enseigne entre autres les pratiques culturelles traditionnelles.

Photo : Heidi Atter / CBC

Cela n'a pas de sens, estime l'opposition

Lundi, lors de la première session législative de la semaine, la porte-parole de l’opposition en matière d’éducation, Carla Beck, a demandé au gouvernement de revoir sa décision. Le programme de l’école Cornwall aide les élèves qui n’arrivent à avoir de succès dans le réseau public (...), a-t-elle dit.

Le soutien financier pour cette école coûte moins d’un million de dollars par année au gouvernement. Cela n'a pas de sens qu’on retire ce soutien pour ceux qui en ont le plus besoin, selon Carla Beck.

Le ministre de l’Éducation, Gordon Wyant, avait alors maintenu sa décision qui va dans l'intérêt des jeunes, avait-il souligné. Nous savons que les deux divisions scolaires, ici à Regina, peuvent offrir des services dont ces jeunes ont besoin.

Saskatchewan

Éducation