•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Surdoses aux opioïdes : plus de 600 décès en Ontario au premier semestre de 2018

Des pilules bleues dans un sac de plastique.
Les surdoses aux opioïdes représentent la première cause de mortalité chez les 30-39 ans au pays. Photo: Radio-Canada / CBC News
Radio-Canada

Alors que de nouvelles données de Santé publique Ontario révèlent une augmentation du nombre de cas de surdoses aux opioïdes dans la province en 2018, le gouvernement provincial ne s'est toujours pas prononcé sur le sort des centres de prévention des surdoses.

En septembre, les huit centres de prévention des surdoses qui risquaient de fermer leurs portes ont finalement obtenu un sursis de six mois qui viendra à échéance ce dimanche.

Le gouvernement provincial n’a pas encore indiqué si ces établissements pourront poursuivre leurs activités.

Des données publiées récemment indiquent que 629 Ontariens sont morts de surdoses aux opioïdes pendant les 6 premiers mois de 2018. Il s’agit d’une augmentation de 15 % par rapport à la même période en 2017, où le nombre de décès s’élevait à 549.

Au cours des 9 premiers mois de 2018, 6688 visites aux urgences liées aux opioïdes ont été enregistrées dans les établissements hospitaliers de la province, une hausse par rapport aux 5909 cas recensés en 2017 pour la même période.

Le nombre d’hospitalisations pour des surdoses a tout de même baissé, passant de 1623 en 2017, à 1544 en 2018, pour la période comprise entre janvier et septembre.

La porte-parole du NPD en matière de santé, France Gélinas, a déclaré que le gouvernement libéral de Kathleen Wynne avait souvent l'habitude d'annoncer publiquement les plus récentes données sur les décès dus aux opioïdes et les visites à l'hôpital.

Les gens doivent savoir qu'il y a des gens qui meurent tout le temps, que nous avons de très bonnes stratégies de prévention en Ontario qui sont sur le point de manquer à nouveau de fonds.

France Gélinas, porte-parole du NPD en matière de santé

Analyse des demandes pour 21 centres

La ministre de la Santé, Christine Elliott, examine actuellement les demandes de 21 centres en Ontario qui seront créés grâce à un financement annuel de 31 millions de dollars en vertu d'un nouveau modèle de centres de prévention des surdoses.

Il s’agira désormais de centres de consommation et de traitement.

Les centres de prévention des surdoses existants pouvaient faire une demande pour continuer à fonctionner selon le nouveau modèle.

Au cours de la campagne électorale de l'an dernier, le premier ministre Doug Ford s'est dit opposé aux centres de prévention des surdoses, mais Mme Elliott a déclaré que les données recueillies démontrent que ces centres sont nécessaires et qu’ils contribuent à la réduction du nombre de décès liés aux surdoses.

Avec les informations de La Presse canadienne

Nord de l'Ontario

Crise des opioïdes