•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Baie-Comeau veut séduire Québec

Une trentaine de personne se tient derrière Yves Montigny et Marcel Furlong, qui s'adressent aux journalistes.
La délégation représentant la MRC de Manicouagan lors des rencontres « Baie-Comeau en tête » Photo: Radio-Canada / Benoît Jobin
Marie-Jeanne Dubreuil

Une délégation d'élus et de représentants de la Manicouagan se rendront à Québec mercredi pour une journée de rencontres à l'Assemblée nationale. Le but est de sensibiliser les élus aux enjeux de la région.

Cette journée intitulée Baie-Comeau en tête comprendra des rencontres avec des ministres, du personnel de cabinets ministériels ainsi que des députés de l’opposition. Le tout se terminera par un événement de réseautage sous le format 5 à 7.

Au cours des dernières années, nous nous sommes aperçus qu'il y avait une méconnaissance de la région. Il faut se rattraper, on n'a pas le choix. Il faut investir des sous pour aller se faire connaître.

Marcel Furlong, préfet de la MRC de Manicouagan

Ce groupe composé de 29 personnes, dont font partie le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, et le préfet de la MRC de Manicouagan, Marcel Furlong, espère redorer l’image de Baie-Comeau aux yeux des élus provinciaux. Mais il souhaite discuter aussi de plusieurs projets de développement économique et social de la région, dont celui d'un chemin de fer entre Dolbeau–Mistassini et Baie-Comeau.

Marcel FurlongMarcel Furlong Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

On ne va pas juste informer le gouvernement de ce qu’on veut faire. On va aussi s’informer au gouvernement pour savoir comment réaliser nos projets. Comment s’entendre avec les ministères, quelle voie prendre [...] On veut avoir les bons chemins, ajoute le préfet de la MRC de la Manicouagan, Marcel Furlong.

La formule « 5 à 7 » permettra quant à elle de mettre en contact les représentants de la Manicouagan avec les acteurs provinciaux et ainsi que les industriels actuels (Alcoa) et futurs (Mason Graphite) de la région. Entre 75 et 100 personnes seraient attendues, selon Marcel Furlong.

Le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny             Le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Même si ce pèlerinage arrive après le dépôt du budget par le gouvernement Legault, M. Montigny croit que la délégation et lui réussiront quand même à faire bouger les choses. Il faut s’assurer que les crédits qui vont sortir permettent d’appuyer ce qui est prévu dans le budget affirme-t-il.

Périple de longue haleine

Les représentants de la Manicouagan disent être en démarche pour organiser cette rencontre depuis près de six mois. Le ministre responsable de la région de la Côte-Nord, Jonatan Julien a beaucoup contribué à concrétiser le projet, selon Marcel Furlong.

Ce périple dans la capitale devrait coûter près de 17 000 dollars, un montant qui sera partagé entre la MRC de Manicouagan, Innovation et Développement Manicouagan, la chambre de commerce et la Ville de Baie-Comeau.

Côte-Nord

Politique régionale