•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un butin de 133 000 $ trouvé dans un boisé de Lévis

Des billets de devises canadiennes.
Les policiers ont trouvé très exactement 133 020 $ dans la forêt. Photo: Getty Images / joshlaverty
Yannick Bergeron

La surveillance des allées et venues d'un groupe de trafiquants de drogue a mené les policiers à la découverte d'un butin de 133 000 $ enfoui dans un boisé de l'arrondissement de Saint-Nicolas, à Lévis.

Après des semaines de filature et d'observation des déplacements des véhicules des suspects grâce à des balises GPS, les enquêteurs ont compris ce qui amenait Terry Jean et ses subalternes à s'arrêter en bordure du chemin Demers.

Et ce n'était pas l'appel de la nature qui incitait les suspects à s'enfoncer dans la forêt.

Lors d'une fouille dans le secteur, en septembre dernier, les policiers ont récupéré 133 000 $, enfouis dans le sol.

Perquisition

Le mois suivant, une perquisition dans un entrepôt de la rue J.-Ambroise-Craig, à Saint-Nicolas, a permis à la police de saisir 150 000 comprimés de méthamphétamines et un kilo et demi de cocaïne.

Terry Jean, de Saint-Apollinaire, a reconnu aujourd'hui au palais de justice de Québec avoir été à la tête des opérations de ce réseau de trafiquants de drogue.

L'homme est assis sur un banc.  Photographie tirée de sa page FacebookTerry Jean dirigeait un réseau de trafiquants de stupéfiants Photo : Facebook / Terry Jean

Incarcéré depuis son arrestation à la mi-février, il a pu reprendre sa liberté après avoir plaidé coupable, même si les avocats de la défense et de la poursuite se sont entendus pour suggérer une peine de quatre ans et demi de détention.

La poursuite a consenti à sa remise en liberté pour des raisons humanitaires. Le père de 32 ans a trois enfants, dont un qui nécessite des soins particuliers.

Il pourra donc épauler sa conjointe jusqu'à ce qu'il revienne devant le juge, au mois de septembre, pour recevoir sa peine.

Le couple a dû fournir un engagement financier de 20 000 $ en caution.

Livreurs coupables

Deux hommes qui travaillaient sous les ordres de Terry Jean ont aussi plaidé coupables aujourd'hui.

Guy Roy et François Thibault assuraient la livraison de la marchandise. Ils ont tous les deux été arrêtés avec des quantités importantes de stupéfiants.

Roy, un résident de Montmagny de 44 ans qui compte de nombreux antécédents judiciaires, a été condamné à cinq ans et demi de prison.

Thibault, 51 ans, de Québec, reviendra devant le tribunal au mois de septembre pour connaître sa peine.

Un présumé complice du groupe de trafiquants, Michel Patry, a plaidé non coupable aux accusations et est en attente de son procès.

Québec

Faits divers