•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Association du hockey mineur de Saguenay dénonce un geste de violence commis samedi

Une bannière sur laquelle il est inscrit "encourageons sportivement".
Un joueur de 16 ans des Monarques de Saint-Ambroise a été frappé par derrière, samedi, par un adversaire. Le geste a été condamné par l'Association de hockey mineur de Saguenay. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Un joueur de hockey de la ligue Midget B a assené un coup de bâton à un adversaire, en fin de semaine, lors d'un match présenté à l'aréna Jean-Claude Tremblay de La Baie. L'Association du hockey mineur de Saguenay, qui a émis une mise en garde contre la violence il y a quelques jours à peine, condamne le geste.

L’événement s’est produit lors d’un match opposant les Monarques de Saint-Ambroise aux Cougars de Chicoutimi.

L’un des joueurs des Cougars a frappé Joël Pageau, 16 ans, alors qu'il était déjà tombé sur la glace. Selon les parents et des témoins, l’autre jeune, également mineur, a d'abord frappé son adversaire dans le dos, avant de lui assener un double échec avec son bâton sur la nuque.

74 équipes de la Côte-Nord et du Saguenay se mesurent au 40e tournoi de hockey mineur Fer-O de Sept-Îles.Des jeunes s'affrontent lors d'un tournoi. Photo : Radio-Canada / Louis Garneau

Il y a eu deux coups de bâton qui ont été portés au niveau du dos pour finir avec un troisième coup de bâton au niveau de la nuque. Le joueur des Monarques est tombé par terre. Les arbitres ont agi rapidement et l'ont immobilisé, raconte Renée Tremblay, membre du conseil d’administration de l’Association du hockey mineur de Saguenay.

Le jeune athlète a été transporté à l'hôpital en ambulance. Il a subi une commotion cérébrale légère. Dans un message diffusé sur sa page Facebook, l’adolescent s'est dit chanceux, dans les circonstances.

Une minute j'étais sur la glace à m'amuser et l'autre minute, j’étais dans une ambulance. À ce moment, je pensais que j'allais peut-être perdre l'usage d'un de mes membres.

Joël Pageau, joueur des Monarques de Saint-Ambroise

L’Association du hockey mineur de Saguenay condamne la violence dans les centres sportifs. Le directeur de l'organisme, Dany Chouinard, parle d'un geste stupide qui n'a pas sa place.

Le bâton, c'est une arme. Aussitôt qu'on essaie de viser la tête ou le cou, on vise de projeter un adversaire contre la bande pour le blesser. C'est le genre de geste qu'on ne veut pas voir, note Dany Chouinard.

Le joueur fautif devrait écoper d'une suspension de trois jours. À la Fédération de hockey du Saguenay-Lac-Saint-Jean, on attend les rapports nécessaires à l'évaluation par le comité de discipline, qui pourrait imposer une sanction plus importante.

Les parents de la victime préfèrent ne pas accorder d'entrevue. Ils songent à porter plainte à la police pour voies de fait dans le but de rappeler aux jeunes hockeyeurs que de tels gestes sont inacceptables.

D'après le reportage de Gilles Munger

Saguenay–Lac-St-Jean

Hockey mineur