•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • La controversée pyramide du Louvre 

    Téléjournal, 29 mars 1989
    Radio-Canada

    Il y a 30 ans, la fameuse pyramide du Louvre était inaugurée à Paris. L'esthétique contemporaine de cette œuvre de l'architecte Ieoh Ming Pei faisait-elle l'unanimité? Nos archives nous montrent le contraire.

    Au Téléjournal du 29 mars 1989, l’animateur Bernard Derome présente la pyramide de verre du Louvre comme l’un des projets les plus controversés de la présidence de François Mitterand.

    Comme l’explique le journaliste Raymond Saint-Pierre, l’œuvre architecturale participe à une imposante entreprise de rénovation et d’agrandissement du musée.

    À terme, les travaux d’envergure auront coûté un milliard de dollars.

    C’est à l’architecte Ieoh Ming Pei que le président François Mitterand a confié la tâche de repenser le Louvre afin d’en faire le plus grand musée encyclopédique au monde.

    La pyramide de verre correspond à la nouvelle entrée du musée agrandi. L’espace creusé sous ce grandiose puits de lumière a permis de concevoir une salle d’accueil des plus pratiques pour les visiteurs. Des galeries d’exposition se sont aussi ajoutées afin de présenter de magnifiques collections du musée.

    Je ne dis pas que c'est moche, mais ce n’est pas l'endroit!

    Un Parisien au sujet de la pyramide du Louvre fraîchement inaugurée

    N’empêche, le coûteux projet – qui s'inscrit dans les célébrations du bicentenaire de la Révolution française – demeure vivement critiqué par les Français.

    « D'ici là, ils auront dépensé [les Français] des quantités énormes de salive à débattre d'esthétique, d'harmonie des formes, d'art », conclut le journaliste Raymond Saint-Pierre en 1989.

    Encore plus de nos archives

    Archives

    Arts