•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba diminue le poids des emprunts pour les jeunes agriculteurs

Un tracteur dans un champ de céréales.
Le gouvernement manitobain veut réduire le poids de l'investissement des jeunes agriculteurs lors du démarrage de leurs activités. Photo: Radio-Canada / AFP/Pascal Pavani
Julien Sahuquillo

Le ministre de l'Agriculture du Manitoba, Ralph Eicher, a annoncé lundi une augmentation du montant admissible au titre de l'Abattement pour jeunes agriculteurs de la Société des services agricoles du Manitoba à 200 000 $. Cela vise à réduire le poids des emprunts faits à la province pour le démarrage d'une exploitation agricole.

La province augmente ainsi de 50 000 $ le montant admissible au titre de l’Abattement pour jeunes agriculteurs.

Pour le codirecteur du comité des jeunes fermiers du Manitoba, Colin Penner, cette décision est une très bonne nouvelle.

« Nous avions parlé avec la Société des services agricoles du Manitoba, à l’automne dernier, et nous avions évoqué l’augmentation du plafond de l’Abattement pour jeunes agriculteurs, explique-t-il. C’était quelque chose sur quoi [les membres] étaient hésitants, mais l’annonce de ce [lundi] nous ravit. »

La province veut en effet donner un coup de pouce aux nouveaux exploitants alors que la population est vieillissante dans le métier. « Les données du récent recensement montrent que la moyenne d’âge des producteurs au Manitoba est de 53 ans », souligne-t-elle dans un communiqué.

« Dans mon voisinage, il y a beaucoup de fermes. Beaucoup d’enfants de ces fermes ont quitté les exploitations et ne reviendront pas », précise Colin Penner, qui a une ferme de grains à Elm Creek, à 70 km au sud-ouest de Winnipeg.

Pour lui, les fermes s’agrandissent, mais la population qui y travaille s’amenuise. Il estime que l’intérêt pour ce métier décline et considère aussi que le coût est le premier obstacle auquel ceux qui souhaitent se lancer doivent affronter.

« Pour une ferme de grains, juste pour semer, cela coûte entre 300 $ et 400 $ par acre. Ensuite, il y a le prix du terrain par-dessus, à environ 5000 $ l’acre. Ça devient très rapidement très cher », explique-t-il.

Les agriculteurs ont alors besoin de chercher ces fonds ailleurs, auprès de banques ou des programmes d’aide de la Société des services agricoles du Manitoba.

M. Penner ajoute que l’aide annoncée lundi « rend [leurs] emprunts un peu plus abordables, compte tenu du prix du terrain. Ça aide vraiment les jeunes agriculteurs à démarrer et à se lancer en agriculture ».

L’abattement pour jeunes agriculteurs est un rabais annuel pouvant aller jusqu’à 2 % des premiers 200 000 $ du prêt principal, pour les cinq premières années.

Manitoba

Fiscalité