•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les changements climatiques modifient l’écologie de lacs néo-brunswickois

Le lac Unique entouré de montagnes

Les micro-organismes sont devenus moins diversifiés et plus petits dans le lac Unique depuis 150 ans, sans doute à cause des changements climatiques, conclut une étude.

Photo : Radio-Canada / Kassandra Nadeau

Radio-Canada

Des échantillons de sédiments recueillis au fond de trois lacs dans le nord-ouest du Nouveau-Brunswick donnent des indices clairs de l'impact des changements climatiques sur ces plans d'eau.

Des chercheurs de l’Université de Moncton, de l’Université Mount Allison et de l’Université McGill ont prélevé des carottes de sédiments prélevés dans les lacs Unique, First et States.

Ces échantillons, pris avec un long tube de plastique, ont permis de mesurer les changements à l’écologie de ces lacs depuis 150 ans, puisque les sédiments s’accumulent au fond de l’eau au fil des ans.

[...] On a examiné ce qu’on appelle des microfossiles. De petites structures qui sont très résistantes, qui ne se dégradent pas et qui sont les restes d’organismes vivants et donc, on peut identifier à l’espèce ces fossiles- là et donc avoir une idée des communautés qui vivaient dans le lac il y a 10, 50, 100, 150 ans, explique Alain Patoine, coauteur de l’étude.

Résultat? Les micro-organismes des trois lacs - comme le zooplancton, à la base de la chaîne alimentaire - ont connu des changements similaires même si les lacs sont séparés de plusieurs kilomètres.

Dans tous les cas, ce qu’on observe, c’est que ces animalcules-là sont aujourd’hui moins diversifiés - il y a moins d’espèces différentes - , et qu’ils sont devenus plus petits. Comment expliquer que des lacs différents montrent ce changement constant, unique dans les trois lacs? [...] Une de ces choses [...] évidemment, ça peut être le climat, ça peut être le changement de températures à l’échelle du siècle. 

Le déboisement, la construction ont aussi un impact

Les lacs étudiés, concluent les chercheurs, sont plus sensibles aux changements climatiques en raison de leurs caractéristiques naturelles : ils sont peu profonds ou étendus. Mais ils sont sensibles également à cause des activités humaines qui ont eu lieu à proximité, comme le déboisement ou la construction d’habitation sur les berges.

Les changements climatiques sont-ils également responsables des algues bleues observées, des dernières années, dans le lac Unique? On ne peut l’affirmer, selon les chercheurs, puisque ces algues étaient absentes des deux autres lacs.

Avis sanitaire affiché sur la berge

Le lac Unique est aux prises avec des problèmes d'algues bleues depuis quelques années.

Photo : Radio-Canada / Kassandra Nadeau

Pour l’instant, Alain Patoine croit que les poissons dans les lacs étudiés peuvent s’adapter pour survivre aux changements observés, mais pendant combien de temps? Seules d’autres études pourraient permettre de le déterminer, selon lui.

Nouveau-Brunswick

Changements climatiques