•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des taxis de la région en grève aujourd'hui

Manifestant dans la rue. Voitures de taxi placardées de slogans contre le gouvernement.

Les chauffeurs de taxi manifestent à Matane contre le projet de loi 17.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Jean-François Deschênes

N'essayez pas de prendre un taxi aujourd'hui en Gaspésie et aux Îles. Les chauffeurs de Taxi de nombreuses entreprises participent au mouvement de grève aujourd'hui provincial en n'offrant pas le service sauf pour les services essentiels.

Les chauffeurs s'opposent à la décision de Québec d'annuler l'obligation de posséder un permis pour opérer un taxi.

À Matane, la circulation est ralentie au centre-ville par les 14 chauffeurs qui manifestent dans la rue. Pour la présidente de Taxi Matane, Johanne Beaulieu, estime que le projet de loi fera reculer l'industrie à l'époque où il n'y avait pas de permis pour offrir le service.

Il y avait 4 à 5 stands de taxis à Matane. Je ne sais pas combien il y avait de chars de taxi, mais tout le monde crevait de faim.

Johanne Beaulieu , présidente de Taxi Matane
Manifestants au centre-ville de Matane.

Il y a 14 permis de taxi à Matane.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

À Gaspé, le responsable de Taxi Porlier laisse ses chauffeurs libres de se faire entendre comme ils le veulent, mais il n’y aura pas de manifestation dans la rue.

Pour lui, la décision de Québec va faire très mal aux entreprises de transport des régions.

Le marché du transport par personne en région est tellement fragile qu’à partir du moment où on ajoute des nouveaux joueurs, l’offre de service ne peut faire autrement que s’effriter.

Serge Lebrun, directeur, Taxi Porlier
Manifestants au centre-ville de Matane.

Les manifestants se font entendre à Matane.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Avec le projet de loi 17, le gouvernement prévoit une compensation financière des propriétaires de permis, ce qui n’est pas assez au goût des propriétaires.

Le coût d’un permis de taxi en Gaspésie varie entre 10 000 $ est 100 000 $ selon la municipalité.

Présentement, il ne peut y avoir qu’un permis pour mille habitants.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Économie