•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle série de Danielle Trottier, cette fois sur les mères adolescentes

Les deux femmes se tiennent par le bras et sourient.
Guylaine Tremblay et Danielle Trottier sur le plateau de Tout le monde en parle Photo: Radio-Canada / Karine Dufour
Radio-Canada

Environ 1500 adolescentes mettraient au monde un enfant chaque année au Québec. La situation de ces jeunes filles a inspiré Danielle Trottier pour sa nouvelle série, qui sera en ondes l'automne prochain sur ICI Radio-Canada Télé.

Après la prison de Lietteville d’Unité 9, la scénariste nous transportera à l’école fictive Marie-Labrecque, réservée à des adolescentes enceintes qui viennent d’accoucher.

« Je suis partie du même questionnement [que pour] Unité 9. Je trouve qu’on est dans une société où on prétend aimer nos enfants, mais on en échappe quelques-uns, parce que je les ai ramassés à Lietteville », a dit Danielle Trottier lors de son passage à Tout le monde en parle.

Venue parler de la fin d’Unité 9, dont le dernier épisode sera diffusé le mardi 26 mars, Danielle Trottier a évoqué pour la première fois son nouveau projet. « On va y voir un enfant qui va naître dans les bras d’une très jeune adulte qui fera face à des situations très difficiles », dévoile la scénariste.

Cette dernière indique que dans cette nouvelle série, elle parlera beaucoup des familles et de ce qu’on peut faire comme société pour aider ces jeunes femmes.

Les adieux à Unité 9

Pendant sept saisons, Unité 9 a levé le voile sur la vie des femmes en prison. Même s’il s’agit d’une fiction, Danielle Trottier soutient que la série a humanisé celles qui sont derrière les barreaux dans la vraie vie.

D’ailleurs, Danielle Trottier a reçu des commentaires de femmes en prison depuis le début d'Unité 9. Maintenant, avec la fin de la série, ces dernières ont peur de disparaître à nouveau.

Luc Guérin s'entretient avec Eve Landry en entrevue.Eve Landry et Luc Guérin dans une scène d'Unité 9 Photo : Aetios Productions

« C’était un grand voyage merveilleux », dit Guylaine Tremblay, qui a joué Marie Lamontagne – le rôle principal – durant sept saisons. Elle ajoute que Marie Lamontagne, une victime d’inceste, lui a appris à comprendre le silence de ces femmes.

Danielle Trottier souligne que l’inceste n’est pas un sujet dont on veut entendre parler. Il était donc important pour elle que son personnage principal porte ce drame.

Des six femmes qui étaient les vedettes d’Unité 9 au début de la série, il ne reste que Jeanne Biron (Eve Landry) en prison. Sortira-t-elle mardi lors du dernier épisode de la série?

Sinorama et Guylaine Tremblay

Guylaine Tremblay, qui était porte-parole de Sinorama, est revenue sur la faillite de ce voyagiste. « J’en parle pour la dernière fois », a-t-elle dit.

« Je suis désolée de ce qui est arrivé aux gens, mais pour le reste, c’est à Sinorama de s’excuser », a-t-elle conclu.

Séries télé

Arts