•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fin de saison douce amère pour l’Intrépide de Gatineau

Des joueurs de hockey saluent la foule avec leur bâton.
Un dernier salut pour les joueurs de l'Intrépide de Gatineau Photo: Radio-Canada
Kim Vallière

La saison de l'Intrépide de Gatineau a pris fin dimanche après-midi après une défaite de 5-2 dans un match sans lendemain de la demi-finale de la Ligue de hockey Midget AAA du Québec (LHMAAAQ).

Ce qui rend la défaite contre les Cantonniers de Magog encore plus difficile à avaler pour les membres de la formation, c’est qu’ils ont l’impression d’avoir été privés d’une fin juste et équitable à la meilleure saison de l’Intrépide depuis 2008.

C’est sûr que c’est une fin décevante, a commencé l’entraîneur-chef Martin Lafleur, quelques minutes après la fin du match. Aujourd’hui, on a un sentiment clairement d’injustice par rapport à ce qui s’est passé sur la glace. En bout de ligne, ce sont des jeunes de 15-16 ans qui payent pour ça, malheureusement.

L’entraîneur a déploré que les officiels aient ignoré certains gestes des Cantonniers qui auraient dû être punis, selon lui. À titre d’exemple, il a cité une mise en échec sur William Dagenais en deuxième période où l’attaquant a été frappé durement par-derrière, à la tête, sans qu’une punition soit désignée.

Magog en a profité pour inscrire son premier but de la rencontre et créer l’égalité sur cette séquence.

C’est là que la frustration et la déception montent chez nos joueurs. Ce qui est bon pour un n’est pas bon pour l’autre, a continué Lafleur, qui croit que ce jeu a changé l’aspect du quatrième match de la série.

Déception et frissons

Les entraîneurs de l’Intrépide n’ont pas été les seuls à noter des injustices dans la façon dont les officiels ont traité leur club. La foule n’a pas hésité à se faire entendre sur le sujet au Complexe Branchaud-Brière. Les joueurs ont aussi déploré des lacunes dans l’arbitrage.

Les Gatinois ont écopé de sept punitions, contre une seule pour les visiteurs.

Ce n’était pas une game de hockey de série. Je crois qu’il fallait que [les arbitres] jouent plus avec nous autres, parce que c’est une partie des séries, c’est robuste, c’est le fun. C’est ça le plaisir de jouer au hockey, que ça soit robuste, sinon on ira jouer à d’autres sports plus fancy, s’est exclamé l’attaquant Anthony Hamel.

On peut retenir les bannières, les prix, peu importe. Ce que je retiens, c’est la chimie qu’on avait.

Anthony Hamel, attaquant de l'Intrépide de Gatineau

Le capitaine de l’équipe a quand même tenu à souligner la camaraderie qui existait au sein du groupe de joueurs de l’Intrépide pendant la saison 2018-2019.

Le plaisir qu’on a eu ensemble! Il y a des personnes que je ne connaissais aucunement que je connais maintenant comme si j’avais grandi avec elles. On a eu du plaisir, on a eu du plaisir. J’ai des frissons juste à en parler. Ce n’est pas descriptible, a poursuivi Hamel.

Son entraîneur a tenu à souligner le caractère de son groupe, qui a réussi à surprendre en atteignant le carré d'as de la LHMAAAQ.

C'est un groupe de joueurs qui acceptait tous les défis qui se posaient devant eux, ils n'ont jamais baissé les bras, ils ont toujours cru en eux-mêmes. Il n'y a pas grand monde en août qui aurait prédit que Gatineau allait terminer dans les quatre premiers, a insisté Lafleur, avant de se retirer dans son bureau.

Ottawa-Gatineau

Hockey midget