•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'importance du dégivrage des éoliennes

Une éolienne de Nicolas-Riou

Les éoliennes du parc Nicolas-Riou sont munies de systèmes de dégivrage à air chaud.

Photo : Radio-Canada / Samuel Ranger

Marie-Christine Rioux

Les conditions hivernales empêchent les éoliennes de fonctionner à leur plein potentiel et diminuent, du même coup, les bénéfices financiers que l'on peut en tirer. Certains procédés de dégivrage peuvent toutefois aider à amoindrir l'impact de l'hiver sur le rendement des éoliennes.

Le givre peut ralentir le tournoiement des pales ou même l'arrêter, selon l’expert en énergie éolienne et solaire et vice-président d’Audace Technologies, Jean-Louis Chaumel.

Les éoliennes vont presque s'arrêter, ralentir, tant et aussi longtemps qu'on n'a pas dégivré les éoliennes.

Jean-Louis Chaumel, expert en énergie éolienne et solaire et vice-président d'Audace Technologies

Pourtant, l’hiver serait particulièrement profitable pour les propriétaires de parcs éoliens.

On dit souvent dans les parcs éoliens qu'on fait son argent l'hiver. Parce que l'hiver, le vent est plus fort, il est plus dense, et il est plus fréquent, explique M. Chaumel.

Des éoliennes sur un terrain enneigéAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des éoliennes du parc éolien Nicolas-Riou, situé dans la MRC des Basques

Photo : Radio-Canada / Samuel Ranger

Le président de la Régie de l’énergie du Bas-Saint-Laurent, Michel Lagacé, affirme que les inconvénients du givre ont été pris en compte lors de la conception du parc éolien Nicolas-Riou, situé dans la MRC des Basques, et de celui de Ronceveaux, en Gaspésie.

Dans le cas du projet Nicolas-Riou, vous savez, il y avait de l'intérêt de la part des partenaires publics à agir en prévention. On a convaincu nos partenaires privés d'y aller effectivement sur des technologies de dégivrage, soutient-il.

Différents systèmes de dégivrage

Il existe plusieurs façons de dégivrer les pales d’éoliennes. Certains parcs éoliens utilisent des hélicoptères pour pulvériser du glycol sur les pales. Il s'agit d'un liquide dégivrant qui est aussi utilisé pour dégivrer les avions.

Un employé d'un aéroport applique du liquide de déglaçage sur un avion.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un employé d'un aéroport applique du liquide de déglaçage sur un avion.

Photo : iStock

D'autres systèmes sont plutôt installés à même les éoliennes.

Le premier de ces systèmes s’installe sur la nacelle située au centre des pales. Il souffle de l’air chaud le long de ces dernières pour faire fondre la glace.

[C’est] un genre de sèche-cheveux qui pousse de l'air chaud dans les pales parce que les pales sont creuses, illustre Jean-Louis Chaumel.

Michel Lagacé indique que les éoliennes du parc Nicolas-Riou disposent de ce type de système de dégivrage.

Il y a [aussi] des systèmes qui vont chauffer le bord de la pale qui est souvent là où la glace s'accumule, ajoute M. Chaumel.

L’expert en énergie éolienne souligne enfin que des revêtements spéciaux qui empêchent la glace de se former sur les pales peuvent également être installés sur les éoliennes.

Mieux prévenir le givre pour s’éviter de mauvaises surprises

C'est le deuxième hiver que connaît le parc éolien Nicolas-Riou, mis en service en 2018.

Selon Michel Lagacé, 64 de ses 65 éoliennes sont munies d’un système de dégivrage, ce qui évite que les éoliennes ne soient immobilisées par la glace.

Il y a des parcs qui ont vécu des épisodes moins intéressants par le productible parce qu'il y avait davantage de givre. [...] C'est des sous qu'on reçoit de moins dans nos poches.

Michel Lagacé, président de la Régie de l'énergie du Bas-Saint-Laurent

Il ajoute qu’un système de dégivrage doit être installé au cours des prochains mois sur la dernière éolienne qui n’en possède toujours pas.

L'investissement vaut assurément le retour parce que [...] la présence d'épisodes de givre a moins d'impact sur le productible, assure M. Lagacé.

Deux éoliennes du parc éolien Nicolas-RiouAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Il était important pour les partenaires du projet Nicolas-Riou de prévoir un système de dégivrage des éoliennes lors de la conception du parc éolien.

Photo : Radio-Canada / Marie-Christine Rioux

Les profits générés par le parc éolien Nicolas-Riou sont redistribués entre la MRC des Basques, la MRC de Rimouski-Neigette, l’Alliance Éolienne de l’Est et le promoteur privé EDF EN Canada.

Selon le préfet de la MRC de la Matanie, Denis Santerre, les parcs éoliens plus anciens des secteurs de la Matanie et de la Haute-Gaspésie ne disposent pas de système de dégivrage.

De son côté, Jean-Louis Chaumel estime qu'avec les changements climatiques, les épisodes de redoux et de givre pourraient être de plus en plus fréquents. L'installation de systèmes de dégivrage sur les éoliennes représenterait donc un investissement profitable à long terme.

Il conclut en disant que le Québec est certainement l’un des meilleurs endroits pour tester ces nouvelles technologies, en raison des conditions hivernales que connait la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Énergies renouvelables