•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Franco-Ontariens pleurent Claude Belcourt à Sudbury

Photo montrant Claude Belcourt qui est devenu le premier éditeur des Éditions Prise de parole en 1973.
Claude Belcourt est devenu le premier éditeur des Éditions Prise de parole en 1973. Photo: Radio-Canada / Mathieu Grégoire
Radio-Canada

De nombreux amis et anciens collègues de l'ex-éditeur et professeur Claude Belcourt lui ont rendu un dernier hommage, dimanche, à Sudbury lors d'une célébration de sa vie.

Claude Belcourt laisse un lègue important à la communauté littéraire franco-ontarienne. En 1973 , il est devenu le premier éditeur et maître d'oeuvre de la pérennité financière des Éditions Prise de parole.

Robert Paquette, qui a milité à ses côtés pour faire entendre la voix d'artistes franco-ontariens, souligne la contribution de Claude Belcourt dans l'émancipation de la culture franco-ontarienne.

C'est vraiment la prise de parole de toute une génération dans laquelle Claude a participé énormément. Il concevait ce Nouvel-Ontario où on avait le droit de parole, le droit de s'exprimer autant en musique, qu'en art visuel, qu'à l'écrit et en spectacles, a-t-il pris le temps de souligner.

Ils [Robert Dickson et Claude Belcourt] ont donné la parole au auteurs et aux écrivains du nord de l'Ontario!

Robert Paquette, ami de longue date de Claude Belcourt
Yvan Filion, ancien collègue et ami de longue date de Claude BelcourtYvan Filion, ancien collègue et ami de longue date de Claude Belcourt Photo : Radio-Canada / Mathieu Grégoire

Après l'édition, Claude Belcourt a poursuivi sa carrière en enseignement, c'est dans ce contexte qu'il s'est lié d'amitié avec Yvan Filion.

Il n'a pas seulement travaillé avec moi, il a veillé à moi. Et en retour, je faisais la même chose avec Claude et c'est ça finalement qui a créé cette relation spéciale entre Claude Belcourt et moi, confie son grand ami Yvan Filion.

Gaston Tremblay, ex-éditeur Éditions Prise de paroleGaston Tremblay, ex-éditeur Éditions Prise de parole Photo : Radio-Canada / Mathieu Grégoire

Quant à Gaston Tremblay, ex-éditeur aux Éditions Prise de parole, il se souvient de M. Blecourt pour son audace.

On avait fait une demande de subvention de 27 000 $ au Conseil des arts de l'Ontario, c'était une demande majeure. On nous a offert 8000 $. Il a fait la chose la plus surprenante pour le Conseil et pour nous. Il a déchiré le chèque et l'a retourné, a dit Gaston Tremblay.

Il a dit vous avez fait une erreur, j'ai demandé 27 000 $! Il a gagné.

Gaston Tremblay, ancien éditeur aux Éditions Prise de parole

Claude Belcourt laisse également dans le deuil sa mère, ses soeurs et frères ainsi que 3 enfants.

Avec les informations de Mathieu Grégoire

Nord de l'Ontario

Francophonie