•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En 1984, le pape Jean-Paul II visitait Ottawa

Le pape Jean-Paul II, à sa descente de l'avion papal.
Le pape Jean-Paul II a mis les pieds au Canada pour le première fois le 19 septembre 1984. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le 19 septembre 1984, Jean-Paul II est devenu le premier pape à fouler le sol canadien. Au terme du plus long voyage qu'il a effectué hors de l'Italie, Jean-Paul II est arrivé à Ottawa.

Le pape Jean-Paul II est venu à trois reprises au Canada. En 1984, il a traversé le pays d'un océan à l'autre, parcourant 15 000 kilomètres en 12 jours.

Quelques mois avant cette visite historique, le 21 mars 1984, l'évêque de Hull, Monseigneur Proulx, a tenu à faire une mise au point. Il voulait d'abord démentir la rumeur selon laquelle il était en conflit avec l'archevêque d'Ottawa, Monseigneur Plourde, en ce qui concerne la visite du pape.

Pour ceux et celles qui pensent qu'il y a eu tiraillement entre nous deux, évidemment, ceci est tout à fait de l'invention.

Monseigneur Proulx, évêque de Hull

Monseigneur Proulx a aussi annoncé que, contrairement au plan initial, Jean-Paul II serait de passage à Hull lors de sa visite dans la capitale nationale.

Un horaire chargé

Son arrivée en ville a été spectaculaire. C'est sous les applaudissements que le souverain pontife est arrivé à Ottawa le 19 septembre, terminant sa course d'un bout à l'autre du pays.

Jean-Paul II a été accueilli par l'évêque de Hull et l'archevêque d'Ottawa, puis il a rencontré le tout nouveau premier ministre du Canada, Brian Mulroney, assermenté deux jours plus tôt.

Après les dignitaires, le pape a pris le temps de rencontrer les nombreux jeunes venus le saluer.

Des dizaines de milliers de personnes, émerveillées, étaient massées de chaque côté du canal Rideau pour le voir brièvement dans son bateau papal. Environ 70 000 personnes l'ont salué le long du parcours qui l'a mené au monastère des Servantes de Jésus-Marie, pour y célébrer l'Eucharistie dans la chapelle des soeurs cloitrées.

Le pape Jean-Paul II envoie la main. Des milliers de personnes se sont entassées aux abords du canal Rideau pour apercevoir le pape sur son bateau. Photo : Radio-Canada

Certains se sont dit émus alors que d'autres sont allés jusqu'à dire qu'il s'agissait du plus beau jour de leur vie. Le pape s'est ensuite dirigé vers Hull.

Tous n'ont pas eu la chance de rencontrer le pape. Celui-ci ne fera que passer devant l'Hôpital La Pieta, au grand désespoir de ceux qui lui préparaient un accueil royal.

Suzanne Cyr, l'une des patientes de l'Hôpital, a confié qu'elle avait espoir de le voir de plus près. Mais hélas, il passe tout droit. Je trouve que ce n'est pas le même effet que tu ressens, de le voir passer vite fait. C'est un feeling que tu ressens trop vite, a-t-elle complété.

Le pape Jean-Paul II sert la main d'une femme. Le pape Jean-Paul II a célébré la messe sur les plaines LeBreton. Photo : Radio-Canada

Le lendemain, Jean-Paul II s'est rendu sur les plaines LeBreton, où l'attendaient 250 000 fidèles venus assister à sa messe. Le pape n'a pas manqué de souligner la beauté de la région.

Ce soir, par milliers, au pied des splendides collines de la Gatineau, au bord de la rivière des Outaouais.

Jean-Paul II, pape

Une visite qui n'est pas sans conséquence

Un mois plus tard, le 18 octobre, l'heure est au bilan. L'archevêque d'Ottawa, Monseigneur Plourde, a qualifié la visite papale de succès religieux, mais a précisé qu'il s'agissait d'un échec financier. Plusieurs objets souvenirs n'ont pas été vendus, dont 88 000 exemplaires du missel papal. On a enregistré un déficit de plus d'un quart de million. Monseigneur Plourde a demandé aux paroissiens de faire leur part.

Il va jusqu'à demander aux fidèles de remettre à la paroisse l'équivalent d'une journée de salaire, une demande qui n'a pas connu une forte réponse.

Jean-Paul II est revenu à deux reprises au Canada. En septembre 1987, il a visité Fort Simpson dans les Territoires du Nord-Ouest et, en 2002, il est allé à Toronto pour Journée mondiale de la jeunesse. Il est décédé le 2 avril 2005, à l'âge de 85 ans.

Avec les informations de Daniel Bouchard

Ottawa-Gatineau

Histoire