•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La ministre Karen Casey dépose son budget cet après-midi

Karen Casey, ministre des Finances de la Nouvelle-Écosse, avant la lecture du budget provincial le 20 mars 2018 à Halifax.
Karen Casey, ministre des Finances de la Nouvelle-Écosse, avant la lecture du budget provincial le 20 mars 2018 à Halifax. Photo: La Presse canadienne / Andrew Vaughan
Radio-Canada

En Nouvelle-Écosse, alors que le gouvernement libéral de Stephen McNeil arrive à mi-chemin de son deuxième mandat, la ministre des Finances, Karen Casey, dépose mardi à Halifax le budget de la province.

La santé ayant occupé une large part du débat public encore une fois dans la dernière année en Nouvelle-Écosse, il est permis de croire qu’une large part de ce budget provincial y sera consacrée. La modernisation des infrastructures hospitalières, en particulier, est dans les plans du gouvernement McNeil.

Déjà, lors d’une mise à jour économique en décembre, la ministre Casey faisait état d’une hausse des dépenses de la province surtout occasionnée par des besoins accrus en santé.

La ministre des Finances Karen Casey et le premier ministre Stephen McNeil à l'Assemblée législative le 6 septembre 2018 lors de la lecture du discours du Trône.La ministre des Finances Karen Casey et le premier ministre Stephen McNeil à l'Assemblée législative en 2018. Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

À Halifax, un grand projet de modernisation du plus grand centre hospitalier de la Nouvelle-Écosse se fera selon un modèle de partenariat public-privé, indiquait en octobre le premier ministre McNeil, et coûtera 2 milliards de dollars. Le projet baptisé « QEII Nouvelle génération » inclut le remplacement de trois bâtiments désuets du Centre des sciences de la santé Queen Elizabeth II (QEII).

Édifices Centennial et Victoria General en octobre 2018.Les édifices Centennial (à gauche) et Victoria General (à droite) de l'hôpital QEII sont vieillissants et doivent être remplacés. Photo : Radio-Canada / Frédéric Wolf

Au Cap-Breton, le milieu médical s’interroge sur le taux élevé de mortalité dans les hôpitaux de la région. Là aussi, le gouvernement prévoit la modernisation des infrastructures et l’agrandissement de certaines installations, comme l’Hôpital régional du Cap-Breton.

L'Hôpital régional du Cap-Breton vu de l'extérieur.L’Hôpital régional du Cap-Breton sera agrandi. Photo : Radio-Canada / CBC / Robert Short

Les paiements de péréquation sont une variable importante dans l’élaboration du budget provincial. Cette année, la Nouvelle-Écosse recevra 2 milliards de dollars.

Gros plan sur le sac de la NSLC remis à un des premiers clients à acheter légalement du cannabis à usage récréatif à Halifax le 17 octobre 2018.Un client sort du magasin de cannabis d'Halifax. Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Il sera intéressant de surveiller jusqu’à quel point la ministre Casey s’appuiera cette année sur les recettes tirées de la vente de cannabis récréatif. Au moment du dépôt du budget précédent en mars 2018, le gouvernement entretenait de grands espoirs, mais la légalisation au Canada ne s’est faite qu’en seconde moitié d’exercice financier ; par conséquent, la province disait en décembre s’attendre à 60 % moins de revenus que prévu provenant du cannabis.

La Nouvelle-Écosse peut désormais compter sur un approvisionnement plus stable qu’à l’automne, ainsi que sur des ventes de cannabis parmi les plus élevées par habitant au Canada.

Nouvelle-Écosse

Finances publiques