•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une élection partielle dans Nanaimo-Ladysmith prévue pour mai

Une femme regarde vers sa gauche avec les yeux plissés. Elle est devant un micro
La députée du NPD Sheila Malcolmson a fait le saut du fédéral au provincial et remporté les élections provinciales partielles de Nanaimo en janvier dernier, laissant son siège vacant au fédéral. Photo: La Presse canadienne / Adrian Wyld
Radio-Canada

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé qu'une élection partielle se tiendra dans la circonscription électorale de Nanaimo-Ladysmith, en Colombie-Britannique, le 6 mai prochain.

Justin Trudeau a annoncé la tenue d'une élection partielle dans la circonscription de Nanaimo-Ladymith. En janvier dernier, le communiqué de presse d'Élections Canada indiquait que la date des élections partielles devait être annoncée entre le 18 janvier et le 6 juillet.

Le premier ministre avait prévu d'attendre l'élection partielle provinciale de Nanaimo pour déterminer la date de celle, fédérale, de Nanaimo-Ladysmith, circonscription libérée par la députée néo-démocrate Sheila Malcolmson.

Mme Malcolmson avait démissionné en janvier après s'être présentée sur la scène provinciale.

Plusieurs autres élus du parti de Jagmeet Singh ont décidé de ne pas être candidats aux élections fédérales d'octobre.

Parmi ceux-ci, on trouve les députés québécois Roméo Saganash (Abitibi–Baie-James–Nunavik–Eeyou), Hélène Laverdière (Laurier–Sainte-Marie), Marjolaine Boutin-Sweet (Hochelaga) et Anne Minh-Thu Quach (Salaberry–Suroît).

Bob Chamberlin, conseiller en chef d'une communauté des Premières Nations établie sur l'île de Gilford, au nord-ouest de l'île de Vancouver, a déjà exprimé son intention d'obtenir l'investiture néo-démocrate dans la circonscription de Nanaimo-Ladysmith.

En 2015, Mme Malcolmson l'avait emporté en obtenant 33,2 % des suffrages exprimés, devançant un candidat libéral par plus de 6800 voix.

Depuis le départ d'une députée libérale, le parti au pouvoir compte un représentant de moins à la Chambre des communes.

Celina Caesar-Chavannes, députée de Withby, en Ontario, a annoncé le 20 mars dernier qu'elle claquait la porte du caucus libéral.

Au début du mois, elle avait exprimé son souhait de ne pas se représenter aux prochaines élections fédérales, tout en assurant que sa décision n'était pas liée à l'affaire SNC-Lavalin.

Avec les informations de La Presse canadienne

Politique fédérale

Politique