•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un système de documentation fédéral doit être révisé, ce qui en doublerait les coûts

Un bâtiment gris se détache sur un ciel bleu azur.
Le centre de paie fédéral de Miramichi. Photo: Radio-Canada / Gail Harding
Radio-Canada

Un système de documentation du gouvernement fédéral doit subir une révision. Et celle-ci pourrait coûter presque autant que le logiciel lui-même.

Dean Beeby, de CBC

Ce système, dont les installations sont à Matane, dans le Bas-Saint-Laurent, permet notamment de numériser des documents en papier et de stocker des informations nécessaires au programme de rémunération Phénix, situé, lui, à Miramichi, au Nouveau-Brunswick.

Ce système a été lancé en 2013, pour la somme de 409 456 $. Il a été construit sur mesure par le personnel informatique de Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC), et les employés de Miramichi l’utilisent, entre autres, pour évaluer la masse salariale des agences et ministères.

« L’équipe du projet a décidé de développer rapidement et à peu de frais cette solution en utilisant des ressources internes », peut-on lire dans une note de SPAC datée du 27 septembre 2018.

Dans cette note, qui a été caviardée en vertu de la loi qui protège le privilège avocat-client, on mentionne des « carences » dans le système.

Il est indiqué que « davantage de litiges pourraient s’ensuivre » en lien avec le système de paie Phénix, et que la révision du programme de documentation et de numérisation constitue en quelque sorte une réponse aux poursuites en justice découlant des dysfonctions de Phénix.

La porte-parole de SPAC se veut rassurante

Le système fonctionnait bien, soutient la porte-parole de Services publics et Approvisionnement Canada, Rania Haddad, mais avait besoin d'« améliorations » pour répondre aux normes de certification et pour être compatible avec un système parallèle utilisé pour les paiements de pensions fédérales.

Le coût des mises à niveau est estimé à environ 390 000 $, ce qui est presque autant que le coût du projet initial, et elles devraient être terminées d’ici le 30 avril 2020.

« Il est troublant d’apprendre encore une fois que les ressources ont été utilisées de manière inefficace, alors que le Canada dispose d’un bassin de sociétés technologiques qui pourraient fournir les services dont le gouvernement a besoin », a déclaré Ben Bergen, directeur général du Conseil des innovateurs canadiens, une organisation qui représente les entreprises de technologie.

Le système Phénix a été lancé début 2016, et des dizaines de milliers d'erreurs sont rapidement survenues dans le calcul des paiements. Le dernier budget fédéral prévoyait 523,3 millions de dollars sur 5 ans pour continuer à résoudre ces problèmes.

Selon les estimations, 10 années et plus d'un milliard de dollars seront nécessaires pour que Phénix fonctionne efficacement.

Politique fédérale

Politique