•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le plus long match de l’histoire de l’Océanic se solde par une victoire

Des centaines de partisans regardent des joueurs en action sur la patinoire.
Le Colisée Financière était bondé pour le deuxième match entre l'Océanic de Rimouski et les Saguenéens de Chicoutimi. Photo: Radio-Canada / Laurie Dufresne
Laurie Dufresne

Les partisans de l'Océanic de Rimouski ont eu droit à plus de cinq heures de lutte acharnée pour le deuxième match des séries éliminatoires contre les Saguenéens de Chicoutimi.

Il s’agit du plus long match de l’histoire de l’Océanic. Le dernier record remontait à 2008 lors d’un match contre les Huskies de Rouyn-Noranda.

Le match s’est finalement soldé par une victoire de 3 à 2, grâce à un but de D'Artagnan Joly en 4e prolongation.

On est en bonne forme physique et ça a payé ce soir. C'est nous qui avions le contrôle de ce match.

Charles-Édouard D'Astous, capitaine de l'Océanic

Rien ne laissait présager une si longue rencontre, alors que Dmitry Zavgorodniy a marqué dans les deux premières minutes de jeu.

Ce n’est qu’en deuxième période que les Saguenéens ont repris le dessus, grâce à un but de Théo Rochette. L’attaquant a d’ailleurs signé 4 des 5 buts des siens depuis le début de cette série éliminatoire.

Pour la mise au jeu, des joueurs sont accroupis, bâtons à la main.Deuxième match entre l'Océanic de Rimouski et les Saguenéens de Chicoutimi en séries éliminatoires Photo : Radio-Canada / Laurie Dufresne

Dans les dernières minutes de la troisième période, Serge Beausoleil a décidé de retirer le gardien Colten Ellis. Une décision qui permettra à Cédric Paré de créer l’égalité 2 à 2 et de faire basculer le match en prolongation.

C'était 2-1 dans ce match-là jusqu'à temps qu'on enlève le gardien à 1 minute 55 secondes à faire. Les gars ont très, très bien travaillé pour aller chercher le but égalisateur. Ça a énergisé tout le monde.

Serge Beausoleil, entraîneur-chef de l'Océanic de Rimouski

Après les 76 minutes du premier match vendredi soir, les joueurs des deux formations ont puisé dans leurs dernières réserves d’énergie pour jouer les 129 minutes de jeu de ce deuxième match.

La série, qui est maintenant de 2-0 pour l'Océanic, se transporte à Chicoutimi dès mardi.

D’autres records fracassés

Le match a aussi permis à l'Océanic de battre un autre record, soit celui du plus grand nombre de tirs au but en un match, avec 83. Le dernier record avait été établi en 1998 dans un match face aux Voltigeurs de Drummondville. L'Océanic avait alors lancé 77 fois en direction du gardien.

À l’échelle de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, il s’agit du 3e plus long match de l’histoire. C’est le 19 mars 1999 que le plus long match de l’histoire de la ligue a été disputé.

Bas-Saint-Laurent

Hockey