•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Salon Job Dating : à la recherche de la perle rare

Une affiche du Salon Job Dating est placée devant des personnes assises dans le hall de l'Hôtel Rimouski.
Entre 350 et 400 personnes étaient attendues au quatrième Salon Job Dating qui se déroulait à l'Hôtel Rimouski Photo: Radio-Canada / Xavier Lacroix
Xavier Lacroix

Des chercheurs d'emploi et des employeurs se sont rencontrés dans des tête-à-tête de 5 minutes dans le cadre du 4e Salon Job Dating qui se déroulait à l'Hôtel Rimouski samedi. Plus de 350 emplois étaient offerts par les 44 entreprises présentes qui peinent à trouver des travailleurs.

C’est dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre qu’Alexandra Sirois, coordonnatrice des ressources humaines à La Coop Purdel, s’est présentée au Salon Job Dating.

Comme plusieurs employeurs, elle constate que depuis deux ans, il est difficile de recruter des travailleurs journaliers et spécialisés dans la région de Rimouski.

La coordonnatrice des ressources humaines de La Coop Purdel Alexandra Sirois en entrevue.Alexandra Sirois, coordonnatrice des ressources humaines de La Coop Purdel Photo : Radio-Canada

Il faut être créatifs pour tenter de trouver des solutions pour attirer les gens.

Alexandra Sirois, coordonnatrice des ressources humaines de La Coop Purdel

Les aînés sur le marché du travail

De son côté, le coordonnateur régional au recrutement de COGIR, Alexandru Vignola, offre des postes pour les aînés qui sont de plus en plus nombreux à retarder leur départ à la retraite ou bien, une fois retraités, à entreprendre un retour au travail.

Pour garder cette précieuse main-d’œuvre, les employeurs adoptent désormais des mesures pour alléger les horaires, explique le représentant de cette société de gestion immobilière, qui possède notamment des résidences de personnes âgées.

On combine des horaires temps plein qu’on va fendre en deux, pour deux personnes qui peuvent faire le travail à temps partiel.

Alexandru Vignola, coordonnateur régional au recrutement pour COGIR
Un membre de l'équipe du Salon Job Dating répond aux questions d'un visiteur.Un membre de l'équipe du Salon Job Dating répond aux questions d'un visiteur. Photo : Radio-Canada / Xavier Lacroix

Moins de chercheurs d’emploi cette année

Entre 350 et 400 visiteurs se déplacent généralement au Salon Job Dating organisé par le Centre local d’emploi et les ressources en employabilité de la MRC de Rimouski-Neigette.

Cette année, toutefois, le comité organisateur prévoit une légère baisse d’achalandage étant donné que de plus en plus de chercheurs d’emploi se tournent vers le site Internet de l’activité, qui regroupe l’ensemble des offres d’emploi.

« L’escapade de l’emploi »

Cette année, le comité organisateur a accueilli une trentaine de chercheurs d’emploi de Montréal, de Québec et de Montmagny.

Arrivés à Rimouski à bord d’un autobus réservé spécialement pour eux, ces visiteurs ont également pu faire un tour de la ville de Rimouski et visiter le Complexe sportif Desjardins où ils ont échangé avec des élus de la région.

Selon Julie Carré, chargée de projet de l’activité, certains participants ont déjà confirmé qu’ils s’installeront à Rimouski.

Bas-Saint-Laurent

Emploi