•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un rapport de la police régionale de Peel dénonce des appels abusifs reçus lors d'une alerte Amber

Une personne mettant une chandelle sur la neige.
Des centaines de personnes rendent un hommage à Riya Rajkumar, retrouvée morte dans la nuit de jeudi à vendredi. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

La Police régionale de Peel, en Ontario, a déclaré avoir reçu 89 appels considérés comme une utilisation abusive du système 911 lors d'une alerte Amber émise le mois dernier pour une jeune fille disparue de 11 ans.

La police a reçu 208 appels via son système 911 et 43 % ont été considérés comme une utilisation abusive du système. De nombreux Ontariens ont inondé la ligne en se plaignant que l'alerte Amber les avait réveillés.

L’alerte Amber a été envoyée pendant la nuit du 14 février lors de la disparition de Riya Rajkumar, une élève de 5e année, dont la sécurité était compromise. Son corps a été retrouvé dans la maison de son père, Roopesh Rajkumar, 41 ans, à Brampton, moins d'une heure après le déclenchement de l'alerte.

Roopesh Rajkumar a été arrêté par la Police provinciale de l'Ontario et a été inculpé de meurtre au premier degré. Il est décédé quelques jours plus tard dans un hôpital de Toronto d'une blessure par balle qu’il s’est lui-même infligée.

Des citoyens contrariés par l'alerte Amber

Dans un rapport intitulé, Utilisation abusive du système 911, datant du 22 février dernier, la police a fourni des détails sur les appels reçus de résidents de la région de Peel contrariés par cette alerte Amber.

Même si un certain nombre de citoyens ont appelé pour apporter des informations susceptibles d'aider à l'enquête, de nombreuses personnes ont délibérément appelé le 911 pour exprimer leur mécontentement de recevoir l'alerte Amber à une heure aussi tardive, peut-on lire dans le rapport.

Nous tentions de regarder le match des Leaf, a déclaré l’un des interlocuteurs. J’ai une alerte Amber dont je ne peux pas me débarrasser sur l’écran de ma télévision, a dénoncé un autre citoyen.

La police a affirmé dans son rapport que les abus du système 911 prennent beaucoup de temps aux employés, qui pourraient se consacrer à de véritables urgences.

Les membres du public s'attendent à un accès immédiat aux services d'urgence lorsqu'ils appellent le 911. Le centre de communications de la Police régionale de Peel reconnaît que l'utilisation abusive du système 911 constitue un risque pour la sécurité publique.

En 2018, la police de Peel a déclaré que son centre de communication avait reçu 709 524 appels, dont 430 111 vers 911. Le nombre d'appels au 911 a augmenté de 18 % par rapport à l'année précédente.

Les téléphonistes ont dû traiter 51 303 appels de plus qui constituaient une utilisation abusive du système 911  comparativement à 2017, selon le rapport.

Depuis l'an dernier, le centre de communication de la police mène une campagne pour sensibiliser le public aux abus du système 911.

Toronto

Forces de l'ordre