•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les producteurs de canola inquiets de l'arrêt des importations canadiennes vers la Chine

Des fleurs de canola sur fond de ciel bleu

Des fleurs de canola

Photo : iStock / Daniel Prudek

Mélissa Savoie-Soulières
Thomas Laberge

La décision de la Chine de cesser les importations de canola canadien suscite des craintes chez les agriculteurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Pékin refuse maintenant d'importer du canola canadien, selon les représentants de cette industrie au pays.

La Chine prétend qu’il y a présence de parasites dangereux dans les récoltes canadiennes.

Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, 13 000 tonnes de canola sont produites annuellement. Selon le président de l'Union des producteurs agricoles (UPA) de la région, Mario Théberge, la situation pourrait avoir de graves conséquences pour les agriculteurs d’ici.

Le prix, c’est sûr que ça va le tirer à la baisse. C’est l’offre et la demande. C’est facile de prédire aussi qu’il va s’en semer moins dans les prochaines années si cette guerre-là persiste, estime Mario Théberge.

Le président déplore que les producteurs soient victimes d'une guerre commerciale qui les dépassent. C’est que des observateurs suggèrent que la décision de la Chine est liée à la controverse entourant l'arrestation de la directrice financière de Huawei, à Vancouver, à la demande des États-Unis.

Les agriculteurs demandent l'aide du gouvernement. Une résolution sera d’ailleurs adoptée en ce sens à la prochaine assemblée nationale des producteurs de grains.

On demande au gouvernement une aide financière pour compenser les pertes de revenus liées aux guerres commerciales. C’est aussi clair que ça.

Mario Théberge, président régional de l'Union des producteurs agricoles

Reste à savoir si la demande sera faite auprès des deux paliers de gouvernement ou seulement du côté du fédéral.

Actuellement, environ 40 % de la production du canola au Canada est exporté vers la Chine.

Le NPD appuie les producteurs

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) croit que la situation est le résultat d'une mauvaise gestion des relations sino-canadiennes de la part du gouvernement libéral.

La seconde opposition à la Chambre des communes compte soutenir les producteurs de la région dans leurs demandes au gouvernement.

On appuie les producteurs de la région. C'est un marché important, surtout le marché de l'exportation et le gouvernement doit premièrement tenter de rétablir les liens avec la Chine, entamer une bonne discussion et s’il le faut, apporter de l'aide à nos producteurs, explique la députée de Jonquière, Karine Trudel.

Saguenay–Lac-St-Jean

Agriculture