•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cartes de crédit à Chambly : deux responsables sommés de s'expliquer

L'hôtel de ville de Chambly.
La CMQ poursuit son enquête sur les agissements des dirigeants de la ville de Chambly. Photo: Radio-Canada / Simon-Marc Charron
Radio-Canada

La Commission municipale du Québec (CMQ) désire entendre le directeur général de la Ville de Chambly, Michel Larose, ainsi que son adjointe, Annie Nepton, au sujet de dépenses effectuées par ces deux individus à l'aide de cartes de crédit municipales. Cette demande fait suite à la suspension de ces deux cartes, ainsi que de celle du maire Denis Lavoie.

Dans deux lettres envoyées vendredi, la CMQ indique effectuer des vérifications sur des dépenses personnelles, dont certaines pour des repas, des déplacements, des congrès, etc.

La missive transmise à M. Larose précise d'ailleurs qu'en tant que directeur général de la Ville, « [il a] le devoir de veiller à ce que l'emploi des fonds de la Ville soit conforme aux fins pour lesquelles il a été voté » en vertu de la Loi sur les cités et villes.

Selon la Commission, les dépenses faisant l'objet d'une vérification atteignent un montant de 10 000 $ pour M. Larose. Ce dernier est d'ailleurs en congé maladie, et la CMQ lui demande donc de fournir une date à laquelle il serait en mesure de rencontrer ses délégués pour tirer l'affaire au clair.

Du côté de Mme Nepton, la somme au cœur de l'enquête tourne plutôt autour de 13 000 $, là encore en frais de repas, de déplacement et de congrès.

Pour la directrice adjointe, le rendez-vous est déjà prévu : elle devra s'expliquer le jeudi 28 mars devant la CMQ, et présenter toute pièce nécessaire pour justifier les débours effectués.

« Dans l'éventualité où ces dépenses s'avéraient injustifiées ou non autorisées, la Commission exigera un remboursement de votre part », lit-on dans la lettre adressée à Mme Nepton.

Cette dernière devra aussi donner des précisions supplémentaires sur les contrôles effectués par son service de l'utilisation des cartes de crédit de la Ville, ainsi que dévoiler l'identité de la personne qui autorise chaque utilisation de ces cartes.

Plus tôt cette semaine, la CMQ disait considérer la méthode de remboursement des dépenses effectuées par carte de crédit en vigueur à Chambly comme allant à l'encontre du code d'éthique et de déontologie des élus municipaux.

Grand Montréal

Politique municipale