•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bientôt fini de faire bouillir l’eau à Sainte-Anne-des-Monts

Nettoyage des cuves avec un jet d'eau

La microbrasserie Le Malbord doit s'adapter à la chloration de l'eau

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Radio-Canada

La Ville de Sainte-Anne-des-Monts va lancer son système de chloration de l'eau potable le 3 avril. Les citoyens pourront enfin consommer l'eau sans crainte, sans la faire bouillir.

La consigne était imposée depuis deux ans et demi après la découverte de bactéries E. coli dans l’eau.

Installations du système de chloration de l'eau à Sainte-Anne-des-Monts

Installations du système de chloration de l'eau à Sainte-Anne-des-Monts

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

De nombreux résidents de Sainte-Anne-des-Monts craignent que le chlore donne un goût à l'eau, mais le maire, Simon Deschênes, se fait rassurant.

La dose de chlore sera 0,35 milligramme par litre d’eau, précise-t-il. Dans les centres urbains, on parle d'un milligramme, jusqu’à 1,5 milligramme, de chlore par litre d’eau. On nous dit que, considérant la dose minime, il se peut que plus tard, dans le réseau du centre-ville, il y ait peu d’impact au niveau du goût et de la senteur. Mais attendons de voir…

Le maire rappelle que la Ville a fait des démarches pendant plusieurs mois pour éviter la chloration de l’eau, mais qu’elle a dû se conformer aux lois.

Selon David Castonguay, contremaître à l’assainissement de l’eau potable à la Ville de Sainte-Anne-des-Monts, des ajustements devront être faits dans les prochains jours et le personnel aura droit à des formations pour assurer le suivi.

Tuyaux pour le traitement de l'eau de mer au Musée Exploramer

Tuyaux pour le traitement de l'eau de mer au Musée Exploramer

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Par ailleurs, la chloration de l'eau aura eu d'importantes conséquences pour le Musée Exploramer, qui a dû faire installer un système pour le traitement de l'eau de mer.

Du côté de la microbrasserie Le Malbord, l’avis de faire bouillir l’eau potable a forcé l’entreprise à adapter ses installations pour le nettoyage de ses cuves et pour le service d’eau de sa clientèle. Lors de la chloration, bientôt, elle devra encore adapter son système pour éviter que le chlore influence le goût de la bière. Toutes ces modifications auront coûté environ 15 000 $.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Santé publique