•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tous unis pour Justine

Un portrait de Justine Gauthier-Traoré.
Tout le monde s'entend pour dire que Justine Gauthier-Traoré est un exemple de résilience. Photo: Courtoisie
Mélyssa Gagnon

Une petite fille déterminée, confiante et forte. Opération Enfant Soleil n'aurait pu trouver meilleurs mots pour décrire Justine Gauthier-Traoré, 7 ans, que l'on pourrait aussi définir comme l'incarnation du bonheur.

Justine est née avec une atrésie de l’œsophage, une malformation congénitale qui se caractérise par l’absence de connexion entre l’œsophage et l’estomac. Elle souffre aussi d’une communication anormale entre l’œsophage et la trachée.

Justine Gauthier-Traoré les deux bras dans les airs. Justine lors de son voyage à Disney, rendu possible grâce à la Fondation Rêves d'enfants. Photo : Courtoisie

La condition de Justine fait en sorte que la moindre infection pulmonaire peut entraîner des conséquences graves. Toute petite, elle a subi six opérations majeures, dont deux à cœur ouvert. Après des années difficiles, elle va mieux.

On avait beaucoup plus d’hospitalisations. La maternelle a été dure. Présentement, on dirait que son corps s’adapte. Ça va beaucoup mieux et c’est juste du positif présentement pour nous.

Michaël Gauthier, père de Justine

Le désir de vivre de la fillette est contagieux. Aux yeux de ses proches, Justine a donné un sens nouveau aux mots courage et résilience. Ce n’est pas pour rien si Opération Enfant Soleil l’a choisie comme ambassadrice régionale pour une deuxième fois en quatre ans.

Justine se rendra à Québec avec sa famille pour prendre part au Téléthon le 2 juin, à son grand bonheur. La nouvelle a provoqué un véritable élan de solidarité entre les murs de l’école Sacré-Coeur de Jonquière, qu’elle fréquente depuis la maternelle.

L’infirmière, la coordonnatrice du service de garde et la directrice se sont mobilisées pour amasser des fonds. Vendredi soir, le gymnase vibrera au rythme d’une soirée dansante.

Justine, c’est une petite battante. C’est une petite fille pleine de vie au travers ses grands besoins, au travers sa différence, mais tellement aimable et enrichissante. On n’a pas le choix d’apprendre auprès de cette enfant-là et ça, c’est merveilleux. Rapidement, on s’est assis, notre équipe, et on s’est dit : c’est l’occasion de mousser cette cause-là et d’embarquer davantage, dit Édith Aubut, directrice de l’école Sacré-Cœur.

Justine en compagnie de sa famille. La petite Justine, ses parents, Amy Belley-Traoré et Michaël Gauthier, son frère Pacey et sa soeur Annabelle. Photo : Courtoisie

Disc-jockey à ses heures, elle sera aux commandes de la console entre les prestations des chanteuses Janick Fournier et Alexandra Chayer.

Complices

L'infirmière Stéphanie Lachance côtoie Justine chaque jour et s’assure que la petite se porte bien. Elle est l’une des rares personnes qui sont en mesure d’intervenir auprès d’elle en cas d’urgence.

Justine a une trachéo qui fait en sorte qu’elle peut s’obstruer en tout temps et je suis la personne principalement formée dans l’école pour recanuler sa trachéo. J’ai une belle relation avec Justine. Nous sommes très proches, confie-t-elle.

Après des moments difficiles, le soleil brille pour Justine Gauthier-Traoré. La fillette s’épanouit à l’école Sacré-Cœur et, peu à peu, l’élève de deuxième année retrouve ses repères et son équilibre.

En raison de sa condition pulmonaire, les activités physiques demeurent limitées pour l'enfant. Mais pour sa passion, la danse, le souffle semble être au rendez-vous.

L’étoile de la soirée a l’intention de s’en donner à coeur joie aux côtés de ses camarades vendredi soir. À coeur vaillant, rien d’impossible!

Saguenay–Lac-St-Jean

Éducation