•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une entente historique pour alimenter le village de Limoges en eau potable

L'usine vue de l'extérieur.
L’usine de traitement de la Cité de Clarence-Rockland est située en bordure de la rivière des Outaouais. Photo: Radio-Canada / Denis Babin
Denis Babin

La Cité de Clarence-Rockland et la Municipalité de La Nation ont conclu tout récemment un accord qui va permettre de régler les problèmes d'accès à une source fiable d'eau potable à long terme qui menaçaient le village de Limoges.

Pour la petite communauté, qui a vu sa population augmenter de près de 19 % entre 2011 et 2016, un accès durable à l’eau potable était devenu un enjeu incontournable.

Qu’est-ce qui arrête la croissance? C’est la disponibilité de services. L’eau et les égouts, ce sont les deux plus gros, indique le maire de La Nation, François St-Amour. [À l’heure actuelle, nous n’avons pas] de problèmes [...] avec nos puits, mais on veut garantir la source d’eau pour plusieurs années.

Toutefois, grâce à l’entente conclue récemment, ce casse-tête sera bientôt chose du passé. Une municipalité voisine, la Cité de Clarence-Rockland, va raccorder son réseau d’alimentation en eau potable, qui s'alimente dans la rivière des Outaouais, à celui de Limoges avec une canalisation longue d’une dizaine de kilomètres.

Avec la rivière […] ce n’est pas l’eau qui manque. […] C’est bon pour les deux municipalités, affirme le maire de Clarence-Rockland, Guy Desjardins.

La carte montre le réseau d'aqueduc de Clarence-Rockland, ainsi qu'une liaison future vers la municipalité de La Nation.Un plan des réseaux d'aqueduc existant et proposé. Photo : Gracieuseté de la Cité de Clarence-Rockland

La Cité de Clarence-Rockland y trouve aussi son compte

En vertu de cet accord, La Nation s’engage entre autres à acheter un minimum de 350 mètres cubes d’eau par jour, soit 350 000 litres, ce qui doit générer un revenu de 164 000 $ par année pour sa voisine.

Aussi, La Nation va absorber une partie des coûts destinés à la mise à niveau des infrastructures d’eau de la Cité de Clarence-Rockland au cours des 20 prochaines années.

Dans les prochains 20 ans, on [pourrait sauver] quelque chose comme 12 millions de dollars avec la coopération de La Nation, ajoute le maire Desjardins.

C’est sans compter que la nouvelle canalisation va permettre de desservir des résidences qui ne sont pas branchées sur le système à l’heure actuelle.

Par ailleurs, aucune date n’a encore été fixée pour la première pelletée de terre.

Ottawa-Gatineau

Infrastructures