•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux communautés sans couverture cellulaire retroussent leurs manches

Les communautés de La Grand'Terre et de Trois Cailloux retroussent leurs manches pour enfin obtenir une couverture cellulaire.

Photo : Radio-Canada / Marie Isabelle Rochon

Radio-Canada

Les communautés de La Grand'Terre et de Trois Cailloux, sur la côte ouest de Terre-Neuve, militent depuis longtemps pour obtenir une couverture cellulaire. Ces derniers mois, les quelque 500 résidents de la région ont récolté plus de 45 000 $ pour financer la construction d'une tour de réseau cellulaire.

Le besoin pour du réseau cellulaire dans la région est bien réel. Plusieurs résidents de la région ont vécu des situations urgentes et un réseau cellulaire aurait changé bien des choses.

Une résidente de La Grand’Terre, Martina Cornect, relate le cas d’un homme qui s’est blessé à la jambe avec sa tronçonneuse en travaillant en forêt il y a deux ans, et qui n’avait aucun moyen d’appeler à l’aide.

C'est aussi important pour les enfants ici qui montent sur la montagne pour aller à Cap Saint-George, ajoute Mme Cornect.

En plus d’être un enjeu de sécurité, les deux villages espèrent aussi qu’il sera un outil de développement économique.

Un réseau cellulaire aiderait aussi à développer la région selon Wendy Brake. Ça va aider tout le monde. Nos visiteurs qui viennent en vacances, les entreprises qui existent déjà et les entreprises qui aimeraient démarrer, affirme Wendy Brake, agente de développement économique au Réseau de développement économique et d’employabilité (RDÉE) de Terre-Neuve-et-Labrador.

Wendy Brake.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Wendy Brake, agente de développement économique au RDÉE de Terre-Neuve-et-Labrador.

Photo : Radio-Canada / Marie Isabelle Rochon

Pour faire avancer le projet, les membres de la communauté ont organisé des levées de fonds. Pomper de l'essence à Stephenville… on a fait une danse pour les jeunes, une vente d'enchères, un spectacle de musique, énumère Mme Brake.

Une entente avec Bell Alliant et le gouvernement provincial stipule que la communauté doit financer 15 % du coût de la construction d'une tour de réseau cellulaire évaluée à près de 500 000 $, un objectif qu'on espère atteindre dès ce printemps.

D’après un reportage de Marie Isabelle Rochon

Terre-Neuve-et-Labrador

Télécommunications