•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Eugene Melnyk s'en prend à Jim Watson, aux médias et aux partisans

Eugene Melnyk parle dans un micro devant un logo des Sénateurs d'Ottawa.
Le propriétaire des Sénateurs d'Ottawa, Eugene Melnyk. Photo: La Presse canadienne / Adrian Wyld
Radio-Canada

Le propriétaire des Sénateurs d'Ottawa a de nouveau soulevé la colère de certains partisans lors d'une entrevue accordée à CFRA 580, vendredi matin. Eugene Melnyk a ouvertement critiqué le maire Jim Watson, les médias et les partisans.

Dans cette rare entrevue accordée à un média de la région, M. Melnyk a accusé le maire Watson de rouspéter. Il a aussi affirmé que l'échange de joueurs vedettes a été bénéfique à l'équipe.

Je fais tout pour cette ville [...] tout ce que fait le maire, c'est faire hésiter la Ligue [nationale de hockey] à amener d'autres événements ici , s'est exclamé M. Melnyk, au cours de l'entrevue en anglais.

La Ville d'Ottawa et M. Melnyk sont en fait à couteaux tirés depuis l'annonce de l'échec de la médiation dans le dossier des plaines LeBreton.

Le propriétaire des Sénateurs et ses partenaires du consortium RendezVous LeBreton devaient réaménager le quartier et faire bâtir un nouvel aréna pour l'équipe. Mais une guerre ouverte entre M. Melnyk et l'entrepreneur John Ruddy a mis fin au projet.

Il dit beaucoup de choses! Je vais le laisser gérer son équipe de hockey et je vais continuer de gérer la Ville. Je ne m'excuserai jamais de défendre les résidents d'Ottawa , a répondu M. Watson après avoir eu vent des propos du flamboyant propriétaire.

La réalité, c'est que nous avons mis beaucoup de temps et d’argent dans cet accord, mais M. Melnyk disait que peut-être il n’avait pas le besoin de déménager l’équipe en ville, a déclaré le maire d'Ottawa.

Pour ce dernier, l'attitude de M. Melnyk a envoyé un mauvais message aux partenaires, à la Commission de la capitale nationale et à la population. Il a tout de même réitéré l’idée de préserver un espace au centre-ville pour un futur aréna.

Une « vente de feu » justifiée, dit Melnyk

Sans viser un média en particulier, M. Melnyk a raconté dans son entrevue à CFRA un incident au cours duquel un reporter aurait utilisé, selon lui, des techniques dignes d'une ligue amateur.

M. Melnyk a aussi défendu la récente « vente de feu » de l'équipe. Il a affirmé que sa formation a bénéficié de l'échange de Matt Duchene, Mark Stone et Ryan Dzingel.

M. Melnyk a également mentionné que les prochains mois seront importants pour le directeur général Pierre Dorion.

Les six prochains mois seront critiques pour Pierre et son personnel, et l’équipe devra se prendre en main afin d’être en mesure d’utiliser ses atouts, a-t-il lancé.

Rappelons que les Sénateurs d'Ottawa se retrouvent en dernière position dans la Ligue nationale de hockey. Les Sénateurs joueront leur prochain match contre les Oilers, à Edmonton, samedi après-midi.

Avec les informations de La Presse canadienne

Ottawa-Gatineau

Hockey