•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle coalition étudiante voit le jour dans l’Est-du-Québec

Clocher du campus de Gaspé
Clocher du Cégep de la Gaspésie et des Îles. Photo: Radio-Canada / Luc Paradis
Radio-Canada

L'Alliance régionale des étudiants de l'Est-du-Québec (AREEQ) représentera 8831 étudiants des niveaux collégial et universitaire du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie.

La coalition, fondée le 9 mars dernier, est constituée des associations étudiantes de l'Université du Québec à Rimouski ainsi que des cégeps de Rimouski, de La Pocatière, de Rivière-du-Loup, de Gaspé et de Carleton-sur-Mer.

Le président de l'Association générale étudiante de l'Université du Québec à Rimouski, Guillaume Cochon, explique que cette nouvelle alliance permettra aux étudiants de se concerter face aux enjeux qui les touchent particulièrement.

L’AREEQ souhaite s’attaquer en priorité aux stages non rémunérés et aux enjeux environnementaux.

La lutte contre les violences à caractère sexuel et les taux d'inscription dans les établissements collégiaux et universitaires de l'Est-du-Québec font également partie des préoccupations des membres de l’AREEQ.

Déception face au premier budget caquiste

Le président de l'Association étudiante générale de l'Université de Rimouski, Guillaume Cochon, se dit déçu du budget provincial présenté jeudi par le ministre Éric Girard.

Selon lui, les associations étudiantes du Québec se battent depuis des années pour que les stages soient mieux rémunérés ou compensés. Or Guillaume Cochon déplore qu'il n'y ait aucune mesure précise sur cet enjeu dans le budget.

On voit que le gouvernement n’a pas écouté ce qu’on demandait.

Guillaume Cochon, président de l'Association étudiante générale de l'Université de Rimouski
Des étudiants tiennent une banderole sur laquelle il est inscrit « Pas de salaire, pas de stagiaire »Une centaine d'étudiants de l'UQAR ont manifesté dans les rues de Rimouski. Photo : Radio-Canada / Ariane Perron-Langlois

Une action symbolique est d’ailleurs organisée dans les cégeps de La Pocatière, de Rimouski, de Gaspé et de Carleton-sur-Mer, lundi midi, pour dénoncer le manque d’écoute du gouvernement Legault.

Guillaume Cochon insiste par ailleurs pour dire que le budget n'est pas que négatif. Il salue la bonification de la somme accordée aux mères et pères monoparentaux, une mesure notamment en lien avec l'aide financière aux études.

Le nouveau budget prévoit que pour les familles monoparentales, les revenus de pension alimentaire pouvant être exemptés dans le programme d’aide financière aux études passeront de 1200 $ à 4200 $ par année par enfant.

D’après les informations de Jérôme Lévesque-Boucher

Bas-Saint-Laurent

Éducation