•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les « Jeux olympiques du Nord » : Un événement rassembleur pour les Labradoriens

Claire Sainsbury essaie de grimper au-dessus d'une corde suspendue à l'horizontale.
Claire Sainsbury participe à la compétition « Over the Rope » jeudi aux Jeux du Labrador à Goose Bay. Photo: Gracieuseté / Ackland Photography / Labrador Winter Games
Patrick Butler

Il y a cinq mois, Claire Sainsbury a subi une intervention chirurgicale cardiaque. Cela ne l'a pas empêchée de participer, cette semaine, à l'une des épreuves les plus exigeantes des Jeux d'hiver du Labrador.

Pour commencer, l’athlète de 19 ans saute et attrape une corde tendue à l’horizontale. Ensuite, elle se projette au-dessus de la corde, et répète l'exploit 29 fois, sans jamais remettre le pied à terre.

Il y a deux mois, je ne pouvais pas soulever deux livres, raconte la jeune athlète, qui a fini deuxième dans la compétition nordique Over the Rope.

Mes parents sont fiers de moi, mais je pense qu’ils étaient un peu nerveux, explique-t-elle en souriant.

Claire Sainsbury est parmi les 360 athlètes rassemblés à Goose Bay pour la 13e édition des jeux. Depuis lundi, des équipes de 20 communautés au Labrador s’affrontent dans 17 différentes compétitions traditionnelles, qui comprennent la course en raquettes, le duathlon nordique, le ski de fond, la course de traîneau à chiens et le crawl de phoque.

Créé par le gouvernement provincial en 1983, l’événement célèbre la culture du Labrador, et les sports et compétences traditionnelles de ses peuples.

Surnommés les Jeux olympiques du Nord et les Jeux de l’amitié, ils sont depuis devenus un événement rassembleur pour des communautés éloignées.

Portrait d'un skieur.Un athlète participe à la course de ski de fond tenue mercredi. Des équipes de 20 communautés de partout au Labrador se sont rendues à Goose Bay cette semaine pour les jeux. Photo : CBC / Garrett Barry

[Ils veulent] voir l’esprit de communauté, l’esprit d’équipe, le sportsmanship qui est là. Même si ce ne sont pas des athlètes de leur propre communauté, ils vont les encourager, explique le lieutenant-colonel Stéphane Racle, commandant de la 5e escadre Goose Bay et membre du conseil d’administration des jeux.

Plusieurs membres des Forces canadiennes basés au Labrador figurent parmi les centaines d’athlètes qui participent aux jeux, note-t-il. Cette semaine, le commandant a lui-même remis la médaille de bronze à un athlète qui travaille à la base militaire labradorienne.

Ça amène toutes les communautés du Labrador ensemble et puis c’est l’élément humain, c’est vraiment les gens qui s’entendent bien ensemble. C'est de la compétition, mais de la compétition qui est une compétition amicale.

Épreuves exigeantes

Shaun MacLean, le bénévole qui gère le duathlon nordique, un mélange de course de ski de fond et de course en raquettes, affirme que les athlètes s'entraînent pour les jeux dans des températures de -30 à -40 °C.

C’est difficile d'expliquer comment ça doit affecter les poumons quand tu cours à haute vitesse dans ces conditions, remarque-t-il.

Mais les températures hivernales n'ont pas découragé Nicole Deschamps, la médaillée de bronze au biathlon en raquettes, qui a déménagé à Goose Bay il y a un an.

J’ai entendu qu’il faut voir ça, parce que c’est vraiment quelque chose d’extraordinaire. C’est vrai! On ne voit pas quelque chose comme ça dans le reste du Canada.

Nicole Deschamps, athlète

C’est super et j’espère qu’en 2022, j’aurai une autre occasion de venir.

Des jeux en transition

Jody Thomas, de L’Anse-au-Clair, qui a assisté à la course de ski fond mercredi, estime que les jeux ont beaucoup changé depuis 26 ans. L’équipement est différent et les skieurs sont plus rapides; la composition des équipes a aussi changé.

Il y a moins d’athlètes et plus de participants âgés de certaines petites communautés côtières, observe-t-elle. Les petites communautés ont souvent de la difficulté à trouver des gens pour participer aux jeux. Dans le passé, il y avait plus de compétiteurs au ski de fond, mais maintenant, il me semble qu’il y a plus de personnes âgées qui y participent.

Portrait de Jody Thomas.Jody Thomas a remarqué que les Jeux d'hiver du Labrador ont beaucoup évolué depuis 1983. Photo : CBC / Garrett Barry

Il faudrait peut-être combiner les équipes de certaines communautés un jour, ça pourrait être une option, suggère-t-elle. À la base, nous sommes tous ici pour nous amuser ensemble.

Les 20 équipes qui participent aux Jeux d’hiver du Labrador rivalisent pour obtenir la Coupe du Labrador. Ce prix sera décerné samedi soir à Goose Bay.

Avec les informations de Garrett Barry

Terre-Neuve-et-Labrador

Jeux