•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C'est parti pour la campagne électorale pour la mairie de Trois-Rivières

Photos des candidats Jean Lamarche, Éric Lord et Jean-François Aubin
Jean Lamarche, Éric Lord et Jean-François Aubin sont les trois seuls candidats à ce jour pour l'élection partielle pour la mairie de Trois-Rivières. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

La période de mise en candidatures pour les élections partielles du 5 mai pour la mairie de Trois-Rivières est officiellement ouverte depuis vendredi matin. La course entre les candidats, elle, bat aussi son plein.

Trois candidats sont de la course, soit Jean-François Aubin, Jean Lamarche et Éric Lord. D’autres pourraient s’ajouter puisque la période de mise en candidatures ne prendra fin que le 5 avril prochain.

Les citoyens rencontrés au hasard par une équipe de Radio-Canada au centre-ville de Trois-Rivières ont dit espérer du changement avec l’élection d’un nouveau maire.

« Plus d’ouverture au niveau du conseil municipal, ce serait déjà un grand pas », a exprimé un citoyen croisé sur la rue des Forges. Il faut penser moins à développer de gros projets, mais plus à la qualité de vie des citoyens, a souligné un autre.

Le maire sortant, Yves Lévesque, a été à la tête de la Ville de Trois-Rivières pendant près de 17 ans.

Le candidat Aubin veut un pied à terre à Montréal pour Trois-Rivières

Jean-François Aubin a profité de la première journée pour faire une annonce qui, selon lui, permettrait d’attirer des gens à Trois-Rivières.

Le candidat Jean-François Aubin, à côté d'une affiche électoraleJean-François Aubin promet d'ouvrir un bureau promotionnel pour Trois-Rivières au centre-ville de Montréal s'il est élu. Photo : Radio-Canada

Il souhaite mettre en place un bureau baptisé Destination Trois-Rivières au centre-ville de Montréal pour promouvoir Trois-Rivières aux entreprises, aux travailleurs et aux touristes.

Le candidat Aubin estime que l’établissement d’un tel bureau coûterait 250 000 $, mais se dit du même souffle convaincu que les sommes seraient rentabilisées dès les premiers six mois.

Éric Lord veut faire une campagne dans le respect

Le candidat à la mairie de Trois-Rivières a lancé sa campagne jeudi soir, dans un restaurant de Trois-Rivières.

À droite, Éric Lord répond aux questions de l'animatrice de Facteur matinalÉric Lord en entrevue à l'émission Facteur matinal Photo : Radio-Canada / Michelle Raza

Il a tenu à se dissocier des échanges acrimonieux des derniers jours entre ses opposants. Je ne crois pas que les citoyens de Trois-Rivières ont le goût d’entendre pendant 40 jours des candidats s’entredéchirer sur la place publique, a-t-il déclaré par voie de communiqué.

Éric Lord décline sa campagne autour de neuf grands thèmes, qu’il étayera au cours des prochaines semaines.

Pour écouter l’entrevue d’Éric Lord à Facteur matinal, cliquez ici.

À ce jour, il a notamment fait des annonces concernant le nouveau colisée de Trois-Rivières et sur le projet Vision zéro.

Mauricie et Centre du Québec

Politique municipale