•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une ancienne combattante fransaskoise se prépare pour une expédition sur l'île de Baffin

Natalie Forcier est debout sur une route à Bellevue
Natalie Forcier, qui a travaillé au sein des Forces canadiennes durant de nombreuses années, est de retour chez elle, à Bellevue. Photo: Radio-Canada / Nicole Lavergne-Smith
Nicole Lavergne-Smith

Natalie Forcier ne recule pas devant un défi. Cette ancienne combattante de Saint-Isidore-de-Bellevue a passé 14 années de sa vie comme technicienne médicale dans les Forces armées canadiennes (FAC). Elle a même effectué deux périodes de service militaire en Afghanistan. Aujourd'hui, elle se prépare pour une expédition à l'île de Baffin dans le but d'aider des anciens combattants comme elle.

Natalie Forcier tire un pneu derrière elle le long d’une route de gravier. Le pneu sert à simuler le poids du traîneau contenant son équipement qu’elle devra transporter durant une expédition de 10 jours sur le territoire de l'île de Baffin, dans le nord-est du Canada.

Natalie Forcier a un grand sourire alors qu'elle est debout sur la route avec le pneu qu'elle tire derrière elle. Natalie Forcier s’entraine pour l’expédition en tirant un pneu le long de la route Photo : Radio-Canada / Nicole Lavergne-Smith

Le voyage est organisé par l’organisme La patrie gravée sur le cœur. Le but est d’amasser des fonds pour soutenir les anciens combattants et les familles militaires canadiennes.

C’est la première expédition féminine de l’organisme. Elle réunira une vingtaine de femmes entrepreneures, militaires et anciennes combattantes.

L'équipe tient des drapeaux. Elle s'est rencontrée pour s'entrainer avant l’expédition.L'équipe lors d'une période d'entrainement. Photo : La Patrie gravée sur le coeur

Pendant le voyage débutant le 1er avril, les participantes exploreront en raquettes et parfois à pied le cercle arctique sur l'île de Baffin et traverseront la vallée Akshayuk Pass. Elles parcourront entre 10 et 20 km quotidiennement pendant une période de 10 jours.

Je suis nerveuse un peu. Je ne suis pas une grosse fan du froid, mais je suis une grosse fan du travail d’équipe.

Natalie Forcier

Natalie Forcier a dû quitter les Forces armées canadiennes en 2016 pour des raisons médicales. Elle s’est blessée au genou alors qu’elle jouait au soccer avec des collègues. Une blessure qui a fait en sorte qu'elle n'était plus admissible au déploiement.

Elle raconte qu'à cette époque elle était prête à grandir autrement. Même si elle continue de chérir le temps passé dans les Forces, elle admet qu'il y avait des défis. Honnêtement, en tant que femme, il y avait des challenges, reconnaît-elle.

Natalie Forcier avec son fusil en AfghanistanLa technicienne médicale militaire a fait deux périodes de service en Afghanistan. Photo : Natalie Forcier

La Fransaskoise est heureuse d’être de retour dans sa communauté et elle pratique maintenant la massothérapie. Elle dit qu'elle a toujours senti que sa communauté était là pour l'appuyer. Selon elle, elle est la seule ancienne combattante de sa génération à Bellevue.

Depuis son départ des FAC, elle a vu de ses propres yeux le manque de ressources pour les anciens militaires et leur famille.

Avec le défi qu'elle s'apprête à réaliser dans le nord du pays, son objectif personnel est d’amasser 2500 $, et l’objectif de l’équipe, 1 million de dollars.

Saskatchewan

Voyage