•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La rencontre entre le Canadien et les Hurricanes sera diffusée en cri

Le gardien de but Carey Price effectue un arrêt avec sa jambière face à un attaquant des Hurricanes.
La partie de dimanche entre le Canadien de Montréal et les Hurricanes de la Caroline sera diffusée en cri des plaines sur le réseau APTN. Photo: La Presse canadienne / Paul Chiasson
Jean-Philippe Guilbault

La rencontre entre le Canadien de Montréal et les Hurricanes de la Caroline, dimanche, aura une signification particulière pour certains Autochtones puisqu'elle sera diffusée en cri par le réseau APTN, une première télévisuelle selon le réseau.

Annoncé la semaine dernière, le partenariat entre le Aboriginal People’s Television Network (APTN) et le réseau Sportsnet permettra la diffusion de la partie en cri des plaines dans le cadre de la Tournée Hockey d’ici, organisée par Rogers, qui doit s’arrêter au même moment dans une communauté crie en Alberta.

Le choix de la partie entre le Canadien et les Hurricanes est donc lié à cet arrêt qui était déjà planifié par Rogers.

« C’est [Rogers] qui nous a approchés l’année passée en nous demandant si nous étions intéressés, car ils allaient être à Enoch le 24 mars, de diffuser une partie dans une langue autochtone », raconte Danielle Audette, directrice principale de la programmation pour APTN.

Mme Audette ajoute que le choix de ces deux équipes a une signification symbolique supplémentaire puisque deux joueurs qui seront sur la glace sont d’origines autochtones : Carey Price pour le Canadien et Micheal Ferland pour les Hurricanes.

Elle ajoute que le réseau est très « humble » face à cette occasion offerte par le réseau Sportsnet.

Un trio formé de l’animateur de radio Clarence Iron, de l’ancien joueur John Chabot et du musicien Earl Wood pilotera l’émission spéciale.

« Cette initiative coïncide également avec la déclaration de l’UNESCO qui a proclamé 2019 l'année internationale des langues autochtones, a déclaré par voie de communiqué le directeur général d’APTN, Jean La Rose. Il est extrêmement important que nous appuyions cette déclaration dans nos efforts pour desservir les peuples autochtones et œuvrer à la réconciliation. »

Cette expérience est présentée par APTN comme « le tout premier match de la LNH en cri des plaines ».

Mme Audette espère que ce projet inspirera de jeunes locuteurs de la langue crie.

Des souvenirs pour Roméo Saganash

Le député néo-démocrate Roméo Saganash a souligné avoir vécu une expérience similaire en 1988 alors qu’il avait fait la narration à la radio d’une partie entre les Nordiques et le Canadien.

Le député néo-démocrate Romeo Saganash prend la parole à la Chambre des communes à Ottawa, en février 2018.Le député néo-démocrate Romeo Saganash à Ottawa Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

« Pour arrondir mes fins de mois pendant mes études en droit, je travaillais pour les services nordiques de Radio-Canada », raconte-t-il en entrevue à Espaces autochtones en précisant que des émissions en cri étaient alors diffusées à la radio deux fois par jour.

L’idée est donc venue de présenter une partie entièrement en langue crie.

« Ça nous a quand même pris un bon six mois pour préparer le terrain parce que dans la langue crie, il y a plusieurs termes qui sont utilisés dans le hockey qui n’existent pas, explique M. Saganash. Nous avons dû nous asseoir avec des aînés et expliquer le concept de plusieurs enjeux dans une partie de hockey. »

Le député fédéral donne l’exemple du mot « arbitre » qui, une fois dit en cri, signifie littéralement « le patron de la glace ».

M. Saganash souligne qu’encore aujourd’hui on lui parle de cette partie diffusée en cri.

« Dans les communautés cries, les gens ont regardé la partie à la télévision sans volume pour l’écouter à la radio, raconte-t-il en riant. Les gens m’ont dit que c’était une expérience surréelle. »

La rencontre entre le Canadien de Montréal et les Hurricanes de la Caroline est diffusée dimanche en cri par le réseau APTN, à compter de 19 h.

Autochtones

Sports