•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La police de Windsor manque de diversité, selon un recensement interne

Des policiers en uniforme d'apparât lors d'une cérémonie. Au premier plan, l'épaule d'un agent montre l'écusson de la police de Windsor.

La police de Windsor est essentiellement masculine et blanche.

Photo : Windsor Police

Radio-Canada

La majorité des policiers de Windsor sont des hommes blancs. C'est ce qui ressort du recensement de 2018 sur le milieu de travail du service de police dévoilé jeudi par la Commission des services policiers.

Selon les données du recensement, 83,7 % de l'effectif s'est identifié comme blanc. Le deuxième groupe ethnique le plus représenté est arabe (3,3 %).

Les femmes ne représentent quant à elles que 34 % des membres du service de police.

Le document révèle également que les trois langues les plus parlées à part l'anglais sont l'arabe, l'italien et l'espagnol.

Par ailleurs, 12,6 % de tous les employés du service de police parlent suffisamment bien le français pour soutenir une conversation, comparativement à 10 % en 2012, date du précédent recensement.

Autres faits saillants :

  • 17 religions différentes ont été relevées, les catholiques étant majoritaires (41,1 %);
  • 28 langues sont parlées en dehors de l'anglais;
  • la majorité des travailleurs ont entre 35 et 53 ans, soit 66,7 %;
  • 95,9 % ont été identifiés comme hétérosexuels, contre 97 % en 2012;
  • 4,1 % du personnel dit appartenir à la communauté LGBTQ;
  • 3,1% des employés sont afro-canadiens.

Améliorer la diversité

Selon le surintendant de la police, le service s'efforce d'être plus représentatif de la population de la ville.

Nous sommes sur le terrain tous les jours pour recruter. Nous essayons d'augmenter nos effectifs originaires de régions qui sont moins bien représentées, dit-il.

Parmi les solutions, Frank Providenti propose l'embauche d'un agent de la diversité au sein du personnel qui pourrait aller rencontrer les partenaires communautaires et se rendre dans les écoles pour faire de la sensibilisation.

Lors de la réunion du conseil d'administration, le chef Al Frederick a mentionné qu'un peu plus de 40 % des nouvelles recrues au cours des sept dernières années venaient de divers milieux.

Le sondage a été mené auprès de 591 employés, assermentés et civils, et 95,1 % y ont répondu.



Windsor

Forces de l'ordre