•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Budget provincial : de l'argent pour les mines, un chemin de fer, mais peu pour la 138

Le ministre des Finances, Eric Girard, en compagnie de François Legault.

Le premier budget du gouvernement de François Legault (droite) a une forte connotation sociale. Le ministre des Finances, Eric Girard (gauche), a bénéficié de conditions gagnantes pour le préparer.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Jean-Louis Bordeleau

Les représentants nord-côtiers applaudissent le premier budget de l'ère Legault. Profitant des 2,5 milliards de dollars en surplus, la Côte-Nord récolte de l'argent pour le quai de Pointe-Noire, un chemin de fer, le gaz naturel et le déploiement d'Internet haute vitesse. Par contre, le gouvernement ne prévoit rien pour le prolongement de la route 138.

Le budget Girard prévoit 50 millions de dollars en vue d'accroître la capacité des installations de la Société ferroviaire et portuaire de Pointe-Noire.

Le PDG du Port de Sept-Îles, Pierre D. Gagnon, accueille très favorablement cet investissement.

Cet argent-là va être injecté directement dans des projets de construction, de rénovation qui vont mobiliser plusieurs entrepreneurs de notre région pour mettre à niveau l'infrastructure qui a été implantée dans les années 60, mais qui est devenue vétuste et qui doit être renouvelée, réparée, explique-t-il.

Les installations de la Société ferroviaire et portuaire de Pointe-Noire

Les installations de la Société ferroviaire et portuaire de Pointe-Noire

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Pierre D. Gagnon croit que cette somme permettra de gérer la croissance de la demande au port de Sept-Îles.

Il cite en exemple Minerai de fer Québec qui prépare une expansion au gisement du lac Bloom pour doubler ses expéditions. Cet élargissement représenterait 7 à 8 millions de tonnes de plus à manutentionner à Pointe-Noire d'ici quelques mois.

Le terminal de Pointe-Noire doit aussi s'attendre à transborder davantage de fer lorsque la mine Scully reprendra du service.

Le PDG du Port de Sept-Îles, Pierre D. Gagnon devant une photo du quai multiusagers local

Le président-directeur général du port de Sept-Îles, Pierre Gagnon.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

La minière Tacora envisage de débuter ses activités d'exploitation à la mine Scully peut-être dès le mois de juin. Ça représente de nouveaux volumes qui vont débuter leur expédition à partir de la Pointe-Noire.

Pierre D. Gagnon, PDG du Port de Sept-Îles

L'Association minière du Québec applaudit également ce budget qui, selon elle, soutient le secteur minier indirectement.

Les compagnies en exploration bénéficieront d'une allocation pour les frais de certification en développement durable.

La directrice générale de l'Association minière du Québec, Josée Méthot, soutient qu'il s'agit d'une mesure mineure pour l'industrie.

Cela dit, l'ajout de fonctionnaires au ministère de l'Environnement aidera à réduire le délai pour l'approbation des projets , selon Josée Méthot.

Rien de neuf pour le prolongement de la 138

Le prolongement de la route 138 vers Blanc-Sablon ne fait pas partie des priorités du gouvernement. Dans le budget 2019, il n'y a pas de nouveaux travaux annoncés à l'est de Kegaska.

Québec ne fait que confirmer le prolongement de la route 138 entre Kegaska et La Romaine, ainsi qu'entre Tête-à-la-Baleine et La Tabatière. Les travaux de déboisement dans le secteur de La Romaine ont débuté cette année.

Cependant, quelques dizaines de millions de dollars serviront à la réfection de la 138. Plus de 18 millions de dollars permettront la réfection de sections entre Baie-Comeau et Port-Cartier. Plus de 26 millions de dollars sont aussi consentis d'ici 2029 pour la reconstruction de la côte Arsène-Gagnon aux Bergeronnes. Cet investissement est bienvenu, selon le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier, qui émet toutefois des réserves.

Je trouve que les sommes ne sont pas très grandes, se désole-t-il. Ça ne fera pas des grands bouts de chemin, des grands accotements.

Réjean Porlier, maire de Sept-Îles.

Réjean Porlier, maire de Sept-Îles

Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

On va retourner voir le gouvernement clairement pour toute la question du désenclavement.

Réjean Porlier, maire de Sept-Îles

Un chemin de fer

Le budget du gouvernement Legault accorde 7,5 millions de dollars au projet de lien ferroviaire entre Dolbeau-Mistassini et Baie-Comeau.

Cette somme servira à payer une partie de l'étude de faisabilité qui doit être réalisée avant d'aller de l'avant avec le projet.

Le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny , au quai de Baie-Comeau

Le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, considère cet investissement comme une excellente nouvelle. On était en session de travail avec le gouvernement du Québec de façon intense dans les derniers jours pour essayer d'attacher ce projet-là, souligne-t-il.

Yves Montigny espère maintenant un investissement de la part du gouvernement fédéral pour compléter le montage financier de l'étude de faisabilité. Il affirme que ses récentes discussions avec le ministre des Infrastructures, François-Philippe Champagne, étaient prometteuses en ce sens.

Internet et l'érosion

Le budget de Québec prévoit 400 millions de dollars sur sept ans pour l'accès à Internet haute vitesse et au réseau cellulaire en région, partout dans la province.

Pour les municipalités aux prises avec un problème d'érosion des berges, Québec octroie 2,2 millions de dollars sur trois ans. Cette somme inclut une aide pour face face aux inondations.

Les berges du fleuve Saint-Laurent

Les travaux visent la protection de la route et de 35 terrains.

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Réactions politiques

Le député péquiste de René-Lévesque, Martin Ouellet, reste sur [son] appétit à l'égard de ce budget, une formule utilisée également par le Parti libéral.

Selon lui, le gouvernement caquiste n'a pas su voir l'importance du prolongement de la 138, de la construction d'un pont sur le Saguenay, ou encore du transport aérien.

Le député est également préoccupé quant au silence du budget portant sur le développement des ports au Québec, fait-il savoir par communiqué.

Parmi les bons coups du budget, Martin Ouellet salue le soutien financier au projet de QCRail, de même que pour la mise sur pied du gaz naturel.

Côte-Nord

Politique provinciale