•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Près de 90 autobus confinés au garage à Québec et Lévis

Près de 600 autobus sont restés au garage vendredi matin, partout au Québec.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Radio-Canada

Le retrait temporaire des autobus hybrides fabriqués par l'entreprise Nova Bus a des répercussions dans la grande région de Québec, où près de 90 véhicules ont été immobilisés vendredi matin.

Un problème touchant la servodirection a incité le fabricant de Saint-Eustache à recommander aux neuf sociétés de transport québécoises qui opèrent ses autobus à les inspecter avant de les remettre en circulation.

Le problème concerne les véhicules qui ont été livrés de 2016 à 2019. À l’échelle du Québec, ce sont près de 600 autobus qui sont restés au garage vendredi matin.

Le Réseau de transport de la Capitale (RTC) a dû immobiliser 81 véhicules. Une quarantaine de départs sur un total de 1150 ont été touchés par la mesure.

En fin de matinée, 53 véhicules sur lesquels des « correctifs temporaires » ont été apportés avaient été remis en circulation. Les 28 autres autobus demeuraient en retrait préventif.

Perturbations

Le RTC avait prévenu vendredi matin que des perturbations étaient à prévoir tout au long de la journée. Certains départs eXpress et leBus ont été annulés.

De plus, l’accessibilité pour les fauteuils roulants n’était pas garantie puisque certains départs étaient effectués par des véhicules standards.

« Le retour au service régulier s’effectuera progressivement suivant les résultats de l’inspection en cours », a indiqué le RTC.

Plan rapproché du système de servodirection d’un autobus de la STLévis. On aperçoit le câble d’alimentation électrique à l’origine du problème technique soulevé par le fabricant Nova Bus.

Le problème technique concerne une connexion qui alimente en électricité le système de servodirection.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Lévis moins touchée

Sur la Rive-Sud, six autobus de la Société de transport de Lévis (STLévis) sont restés au garage vendredi matin.

La pièce à l’origine du problème technique, une connexion qui alimente en électricité le système de servodirection, a pu faire l’objet d’une réparation temporaire sur cinq des six véhicules.

La pièce était trop endommagée sur le sixième autobus, qui restera au garage jusqu’à la réception de la nouvelle pièce.

La STLévis affirme que le retrait temporaire des autobus n’a pas eu d’incidence sur le service offert aux usagers.

Avec la collaboration de Guylaine Bussière et Marc-Antoine Lavoie

Québec

Transport en commun