•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Garuda Indonesia annule une commande de 49 Boeing 737 MAX

Un employé passe près d'un des avions de Garuda Indonesia dans un aéroport.

Le transporteur Garuda Indonesia annule sa commande de 49 Boeing 737 MAX 8.

Photo : Reuters / Willy Kurniawan

Reuters

Garuda Indonesia a envoyé une lettre à Boeing pour demander l'annulation de sa commande de 49 avions 737 MAX, a déclaré vendredi le directeur financier de la compagnie aérienne nationale indonésienne.

Fuad Rizal a précisé à Reuters que la compagnie pourrait commander à la place d'autres modèles de Boeing.

Il s'agit de la première demande d'annulation de commande faite publiquement à Boeing depuis l'accident d'un 737 MAX de la compagnie Ethiopian Airlines qui a tué 157 personnes la semaine dernière, le deuxième accident en cinq mois d'un avion de ce modèle.

Rizal a refusé de dire la raison pour laquelle Garuda ne voulait plus de 737 MAX, dont elle ne dispose actuellement que d'une seule unité dans sa flotte.

Selon des sources du secteur, les livraisons de 737 MAX par Boeing sont bloquées de facto, bien que la production se poursuive, après que les États-Unis se sont ralliés en milieu de semaine dernière à la plupart des autres pays du monde en interdisant de vol ce modèle d'avion pour raisons de sécurité.

Le PDG de Boeing tente de limiter les dégâts

Dans une lettre publiée vendredi dans les journaux, le PDG de Boeing, Dennis Muilenburg, a exprimé une fois de plus ses condoléances aux proches des passagers et des équipages du vol 302 d’Ethiopian Airlines et du vol 610 de Lion Air qui se sont écrasés plus tôt cette année en raison de problèmes suspectés dans le système de pilotage de Boeing 737 MAX 8 et 9.

« La perte tragique du vol 302 d’Ethiopian Airlines et du vol 610 de Lion Air nous touche tous, unissant peuples et nations partageant la douleur de tous ceux qui sont en deuil », écrit Dennis Muilenburg.

Assurant que la sécurité à bord des appareils est un objectif poursuivi par tous les acteurs de l’industrie aéronautique, le PDG de Boeing a ajouté que sa compagnie participe activement aux enquêtes pour déterminer la cause exacte de ces écrasements.

« Nous sommes unis avec nos lignes aériennes clientes, les législateurs internationaux et les autorités gouvernementales dans nos efforts pour soutenir la plus récente enquête, pour comprendre ce qui est arrivé et aider à prévenir d’autres tragédies. »

Dennis Muilenburg ajoute que Boieng lancera sous peu une mise à jour des systèmes informatiques à bord des 737 MAX ainsi qu’une mise à jour de la formation des pilotes « qui répondra aux préoccupations soulevées à la suite de l’accident du vol 610 de Lion Air », écrit le PDG de Boeing.

Amériques

International