•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Problèmes avec les Nova Bus : le réseau de la STO revient à la normale

Une usagère de la Société de transport de l'Outaouais (STO) qui entre dans un autobus.
Un autobus de la Société de transport de l'Outaouais (archives). Photo: Radio-Canada / Olivier Plante
Radio-Canada

Sur les 57 autobus de la Société de transport de l'Outaouais (STO) retirés temporairement de la circulation de manière préventive vendredi matin, 37 sont de retour en service, a indiqué le transporteur public en fin de journée.

Le réseau est redevenu normal. [Il n'y a] pas d’enjeux prévus pour ce week-end, a fait indiqué dans un courriel la directrice adjointe du Service des communications, du marketing et des relations avec la clientèle de la STO, Sophie St-Pierre. À voir pour lundi, mais ça augure très bien. Les impacts seront sans doute minimes.

Vendredi matin, la STO a dû annuler son service sur 72 circuits, parce que 57 véhicules ont été retirés de la circulation le temps d'une inspection. En après-midi, le service a été annulé sur 37 circuits pour le retour à la maison.

Le problème potentiel touche la servodirection d'autobus hybrides fabriqués par Nova Bus. Cela concerne les véhicules qui ont été livrés de 2016 à 2019.

Un homme répond à une question en point de presse.Le directeur général de la Société de transport de l'Outaouais, Marc Rousseau, en point de presse pour parler des problèmes liés aux véhicules Nova Bus. Photo : Radio-Canada

Des centaines d'autobus touchés au Québec

La décision de retirer près de 600 véhicules de Nova Bus un peu partout au Québec a été prise après plusieurs incidents isolés, selon le directeur général de la STO, Marc Rousseau, dont un cas avec un autobus de la STO survenu la semaine dernière.

À partir du moment où on s’est mis à se consulter entre sociétés [de transport] on a réalisé qu'il y avait peut-être un problème plus gros, a-t-il expliqué lors d'un point de presse.

C’est un connecteur qui, de la façon dont il est placé, est susceptible de prendre l’eau. Le connecteur devient corrodé et à ce moment-là, la connexion peut devenir un peu plus faible et c’est ça qui peut affecter la servodirection.

Marc Rousseau, directeur général de la Société de transport de l'Outaouais

La STO a été mise au courant de la situation jeudi en après-midi et a commencé l'inspection des véhicules en soirée.

Le retrait temporaire des véhicules a causé des maux de tête aux dirigeants de la STO, qui a vu l'an dernier une augmentation de son achalandage.

On a déjà un enjeu de matériel roulant par rapport à notre besoin, a soutenu M. Rousseau. Donc, clairement, ça va amener un défi additionnel les semaines à venir pour nous. Ça, c’est très clair. Mais notre priorité, c’est vraiment de pouvoir remettre des véhicules sécuritaires sur nos routes le plus rapidement possible.

Des gens qui attendent l'autobus.Le service a été annulé sur de nombreux circuits de la STO vendredi matin en raison de problèmes potentiels au système de servodirection de 57 véhicules Nova Bus. Photo : Radio-Canada / Antoine Trépanier

Ottawa-Gatineau

Transport en commun