•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Transport en commun : quelques centaines d'autobus immobilisés vendredi au Québec

Un autobus de la Société de transport de Montréal (vue arrière)
La Société de transport de Montréal doit immobiliser 285 de ses autobus en raison d'une demande d'inspection du fabricant Nova Bus. Photo: Radio-Canada / Luc Lavigne
Radio-Canada

Quelque 500 autobus appartenant à des sociétés de transport en commun de la province de Québec ont été immobilisés vendredi pour inspection en raison d'un « problème technique ». À Montréal, 285 véhicules Nova Bus sont retirés de la circulation, tandis que 90 autobus resteront dans les garages à Québec.

C’est un problème touchant la servodirection d'autobus hybrides de Nova Bus qui est en cause. Cela concerne les véhicules qui ont été livrés de 2016 à 2019.

Par voie de communiqué, le fabricant insiste sur l’importance d’inspecter ces autobus par mesure de sécurité.

Le manufacturier dit avoir trouvé une solution permanente au problème. Par contre, Nova Bus reconnaît qu’elle « ne dispose pas de toutes les pièces requises à court terme ».

Privées d’autobus, les sociétés de transport collectif pourraient être contraintes d’effectuer des changements à leurs horaires.

Il y a un problème qui a été détecté sur un connecteur qui alimente la servodirection des bus. La décision a été prise d’inspecter immédiatement ces bus-là pour constater s’il y a de la corrosion. S’il n’y en a pas, les bus peuvent reprendre la route, mais devront faire l’objet d’un correctif très rapidement.

Marc-André Varin, directeur général de l'Association du transport urbain du Québec

Les usagers des agglomérations suivantes sont invités à vérifier l’heure des passages : Laval, Longueuil, Montréal, Trois-Rivières, Lévis, Québec, Saguenay, Sherbrooke et Gatineau.

La Société de transport de Montréal (STM) a annoncé qu'elle a dû remanier son offre de service pour ce vendredi. L'équipe des relations publiques invite la clientèle à consulter le site web stm.info afin de connaître les changements apportés aux horaires des autobus.

Jeudi soir, le Réseau de transport de Longueuil (RTL) confirmait qu'il y aurait un impact sur le service offert aux usagers.

Un peu avant 5 h, la Société de transport de Laval (STL) annonçait un service normal pour vendredi. Aucun voyage ne sera annulé, indique-t-on sur le site web de la STL. L'organisation « a procédé à l'inspection de tous les véhicules visés par la problématique soulevée par Nova Bus. Nous disposons du nombre suffisant d'autobus conformes pour offrir le service habituel », dit-on.

Une situation prise au sérieux

L’Association du transport urbain du Québec (ATUQ), qui regroupe les neuf sociétés de transport en commun, prend la situation très au sérieux.

« Pour nous, il en va de la sécurité des clients du transport collectif, a déclaré Marc-André Varin, directeur général de l'ATUQ. Les sociétés doivent faire tout le nécessaire afin de faire respecter les règles de sécurité de la SAAQ et immobiliser les bus problématiques devenait donc impératif. »

Les autobus qui ont été inspectés et déclarés sécuritaires pourront donc reprendre la route, assure le directeur général de l'Association du transport urbain du Québec, Marc-André Varin.

Certaines sociétés de transport qui ont déjà procédé à plusieurs inspections ont identifié quelques bus qui sont problématiques, mais ce n’est pas toute la flotte.

Marc-André Varin, directeur général de l'Association du transport urbain du Québec

Lors d’un récent litige opposant la STM au syndicat de ses employés d'entretien devant le Tribunal du travail, le directeur de l'entretien des autobus de la STM, Luc Mercier, témoignait que le parc véhiculaire de l'organisation était constitué de 1800 autobus.

Il a aussi mentionné que 1424 autobus étaient utilisés à l'heure de pointe du matin, par rapport à 1390 lors de l'heure de pointe de l'après-midi.

Puisque la STM doit immobiliser ses 285 autobus hybrides ciblés par cette demande de Nova Bus, cela représente environ 16 % du parc de véhicules.

Retour à la normale dans quelques régions

La situation est revenue à la normale à la Société de transport de Laval (STL), de même qu'à Saguenay et à Sherbrooke.

À Trois-Rivières, quatre bus sont immobilisés, mais la société de transport de la ville assure que cela n'a aucunement affecté son service.

Répartition des bus immobilisés par société de transport

  • Société de transport de Montréal : 285
  • Réseau de transport de Longueuil : 66
  • Société de transport de Trois-Rivières : 4
  • Réseau de transport de la Capitale : 28
  • Société de transport de Lévis : 6
  • Société de transport de l’Outaouais : 57

Transport en commun

Société