•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après Alberta Strong, voici Alberta Kind

Trois femmes dont deux voilées devant une affiche bleue et dorée avec le slogan Alberta Kind en anglais et en arabe.
À l'origine de la campagne Alberta Kind, trois femmes engagées dans leur communauté, Lubna Zaeem, Jan Reimer et Wati Rahmat (de gauche à droite). Photo: Radio-Canada / Maud Cucchi
Maud Cucchi

En cette Journée internationale contre le racisme, des organismes sociaux d'Alberta s'unissent et lancent une campagne en ligne contre la haine ambiante. Intitulée Alberta Kind, cette initiative est un appel à la bienveillance et à la gentillesse. Son but? Contrer pacifiquement les manifestations récentes de haine, comme les tueries et les attaques physiques ou verbales.

Après le massacre de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, trois femmes engagées socialement à Edmonton ont décidé de faire front commun afin de promouvoir des valeurs qu’elles estiment essentielles, mais menacées : la liberté de conscience et de justice ainsi que la bienveillance.

Leur combat se fera, non pas la fleur au fusil, mais avec des gerbes de blé imprimées sur l'identité visuelle de la campagne Alberta Kind.

Un signe Alberta Kind en anglais et arabe, sur fond bleu avec des éépis de blé doré sur les côtésAgrandir l’imageLa nouvelle identité visuelle de la campagne Alberta Kind combine l'anglais et l'arabe. Photo : Conseil albertain des refuges pour femmes

Cette illustration bleue et dorée peut se télécharger pour devenir une image de profil sur le réseau social Facebook.

Elle comporte la traduction en arabe de Alberta Kind, « Alberta karîm ».

La campagne de communication visuelle sur les réseaux sociaux s’accompagne aussi d’une pétition à signer en ligne sur le site de l’instigateur du projet, le Conseil albertain des refuges pour femmes.

« Au cours de la dernière année, nous avons été de plus en plus inquiets face aux actes islamophobes, antisémites et misogynes dirigés à l’encontre des Canadiens : nos peuples fondateurs et les nouveaux arrivants sans distinction », peut-on lire dans la description de la pétition.

Inclusion musulmane

Alberta Kind a été officiellement lancée jeudi par le Conseil albertain des refuges pour femmes, en collaboration avec l’Association des familles et services sociaux islamiques ainsi que Nisa Homes, un organisme d’aide au logement pour les femmes musulmanes en difficulté.

Les deux représentantes musulmanes présentes à la conférence de presse avaient les mêmes inquiétudes face à la montée des actes haineux à l’étranger, comme en Alberta.

« Les communautés religieuses, surtout musulmane et juive, sont aux prises avec un sentiment d’anxiété, de peur et de tristesse », raconte Wati Rahmat, de Nisa Homes.

« En tendant la main et nos coeurs, nous pouvons renverser ces obstacles », estime Lubna Zaeem, de l’Association des familles et services sociaux islamiques.

L’initiative Alberta Kind intervient deux jours après l’annonce d’un investissement fédéral de 10 millions de dollars sur cinq ans pour protéger les lieux de culte contre les crimes haineux.

« C’est rassurant, mais ça fait réfléchir aux raisons pour lesquelles ça a été mis en place, dit Wati Rahmat. J’espère qu’un jour nous n’aurons plus à renforcer la sécurité des lieux de culte. »

Quand on leur a demandé en conférence de presse d'expliquer le nom de la campagne, les auteurs de cette initiative n'ont pas nié avoir été inspirés par le nom de la chanson Alberta Strong en soutien aux personnes touchées par le feu de Fort McMurray en 2016.

Alberta

Société