•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Démissions en bloc et élections à la Première Nation de Moose Cree

Une motoneige à l’extérieur de l’édifice de la Première Nation Moose Cree.
Le complexe communautaire de Moose Factory. Photo: Radio-Canada / Christian Noël
Radio-Canada

Neuf des treize membres du conseil de la Première Nation de Moose Cree ont donné leur démission, citant diverses inquiétudes.

Cette décision entraîne la dissolution immédiate du conseil et le déclenchement d’une élection générale dans cette communauté autochtone du Nord de l'Ontario.

Une carte montrant une partie du nord de l'Ontario et du Québec et les frontières d'un territoire autochtone.Le territoire traditionnel de la Première Nation. Le centre administratif est à Moose Factory, près de l'embouchure de la rivière Albany. Photo : Première Nation de Moose Cree

Dans une lettre conjointe, les neuf conseillers citent un manque de transparence et de participation du conseil et des membres de la Première nation dans la prise de décisions.

La chef sortante de la Première Nation Patricia Faries était en poste depuis 2016.

D'ici la tenue de l'élection générale, le directeur général de la Première nation, Gary Kapashesit, indique que le personnel administratif demeure en place et continuera à assurer ses fonctions.

Autochtones

Politique