•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Foule dans une salle de théâtre vue de dos.

Comme promis, le gouvernement Legault investira des sommes pour l'accès aux sorties culturelles.

Photo : getty images/istockphoto / igoriss

Marc-Antoine Ménard

Pour un secteur dont les retombées économiques représentent 4 % du PIB du Québec, selon les documents budgétaires, la culture n'a pas le même poids dans le budget. À peine 1 % des dépenses du gouvernement y sont consacrées.

Dans son budget, le ministre des Finances, Eric Girard, remplit la promesse d’investir dans les sorties culturelles et les bibliothèques scolaires, à hauteur de 30 millions de dollars par année, à compter de 2020-2021, et 15 millions dès la prochaine année.

Québec annonce aussi des investissements de 6,5 millions de dollars par année qui iront à la bonification des programmes de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) et du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) dans le but de développer les « compétences entrepreneuriales » dans le milieu artistique.

Le gouvernement Legault injecte aussi 3 millions de dollars par année destinés à aider l’industrie de la musique à faire face à l’impact du numérique sur ses revenus et ceux de ses artisans.

Québec ajoute 25 millions sur cinq ans pour appuyer la « production originale » à Télé-Québec. Cet investissement prendra cependant des allures modestes les premières années pour s’accélérer par la suite et atteindre 8 millions annuellement à la fin du présent mandat gouvernemental.

Le budget Girard investit 5 millions de dollars par année pour la conservation et la mise en valeur du patrimoine religieux ainsi que 3 millions par année pour les institutions muséales.

Enfin, le gouvernement prévoit 2 millions de dollars par année pour appuyer des initiatives d’apprentissage du français adaptées, par exemple à travers des ateliers pour les commerçants qui veulent apprendre la langue officielle du Québec sur leurs lieux de travail.

Politique provinciale

Politique