•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Traverse Matane–Côte-Nord : près de 80 M$ pour un navire de relève

Le navire Apollo amarré au quai de Matane
Plusieurs dizaines de millions de dollars ont été réservés dans le budget provincial pour acheter un navire de relève pour la traverse Matane-Côte-Nord. (Archives) Photo: Radio-Canada / Jean-François Deschênes
Julie Tremblay

Québec achètera un navire de relève pour la traverse Matane–Côte-Nord. Dans son budget dévoilé jeudi, le gouvernement de François Legault prévoit une somme de 80 millions de dollars pour trois mesures touchant la Société des traversiers du Québec (STQ), dont l'achat d'un navire de relève.

Le ministre des Transports, François Bonnardel, a confirmé qu’une grande partie de ces 80 millions sera consacrée au navire qui prendra la relève de l’Apollo à la traverse Matane–Baie-Comeau–Godbout, même si cela n’était pas mentionné dans les documents budgétaires.

Je ne peux pas vous annoncer un nouveau bateau officiellement aujourd’hui, mais il y a des sommes qui y sont consacrées.

François Bonnardel, ministre des Transports

Le ministre Bonnardel a cependant refusé de préciser quelle portion des millions annoncés sera consacrée à l’achat du navire. Il a ajouté qu’il souhaitait faire une annonce en ce sens très bientôt.

Pas de programme compensatoire, pour l’instant

Par ailleurs, le budget du gouvernement caquiste ne prévoit pas de sommes pour compenser les pertes financières des usagers de la traverse entre les deux rives du fleuve.

Bon nombre d’élus de l’Est-du-Québec attendaient un signal clair de Québec dans ce budget afin que des investissements soient faits des deux côtés du fleuve pour aider les industries qui ont été pénalisées par la non-fiabilité du service.

On travaille à une deuxième phase de compensations, mais je vais laisser la STQ vous annoncer cette deuxième phase dans les prochaines semaines.

François Bonnardel, ministre des Transports

Le gouvernement avait déjà consenti près d’un demi-million de dollars sous forme de traversées gratuites ainsi qu’une campagne de promotion touristique de 115 000 $, mais ces sommes sont considérées comme insuffisantes par bon nombre d’élus et d’usagers.

Bas-Saint-Laurent

Transports