•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Michael Petrasso veut relancer sa carrière au soccer à Winnipeg

Un joueur de soccer en train de courir.
L'attaquant Michael Petrasso rejoint les rangs du Valour FC après un essai raté avec l'Impact de Montréal. Photo: Radio-Canada
Denis-Michel Thibeault

Après avoir évolué en Angleterre pendant six ans, Michael Petrasso est arrivé à l'Impact de Montréal en janvier 2018 avec de grandes attentes, mais les choses n'ont pas tourné comme il l'espérait. L'international canadien se joint maintenant au club de Winnipeg pour relancer sa carrière dans une nouvelle ligue, avec un entraîneur qu'il connaît bien.

En se joignant au Valour FC, Michael Petrasso retrouve à Winnipeg l'entraîneur Rob Gale, qu’il a bien connu quand il était membre de l’équipe nationale.

« C’est un bon endroit pour moi pour rebondir, évaluer mes options et relancer ma carrière. Je suis encore jeune », affirme la nouvelle recrue winnipégoise.

Âgé de seulement 23 ans, Michael Petrasso a joué en Angleterre au sein de la prestigieuse équipe Queen’s Park Rangers F.C., avant de traverser l’océan Atlantique à nouveau pour aller jouer à Montréal.

Utilisé en tant que joueur à caractère offensif à Londres, Michael Petrasso a occupé une autre position avant la Gold Cup de 2017. L’entraîneur de l’équipe canadienne, Octavio Zambrano, voyait alors en lui un défenseur latéral droit, une position défensive qui ne lui était pas familière.

« À cette époque, c’était une belle transition. J’allais de l’avant et j’attaquais beaucoup et c’est ce que les entraîneurs de l’Impact souhaitaient », raconte le nouveau joueur du Valour FC.

Le Canada s’inclinera en quart de finale, mais le changement de position aura laissé une impression positive sur les entraîneurs de l’Impact de Montréal, qui ont vu en lui un potentiel pour occuper cette position à temps plein.

Michael Petrasso en action avec l'équipe nationale.Michael Petrasso en action avec l'équipe nationale Photo : Associated Press / Matt York

Cependant, les choses ne se déroulent pas comme il l'aurait espéré. Alors qu'il fait souvent face aux meilleurs joueurs des équipes adverses, ses faiblesses défensives deviennent trop évidentes.

« Il y a plusieurs joueurs désignés dans la MLS qui sont des ailiers, et mes qualités défensives n’étaient pas au point. Les entraîneurs à Montréal ont bien vu les lacunes dans mon jeu et j’ai eu de la difficulté à intégrer l’alignement régulièrement », raconte-t-il.

Il ne jouera finalement que 14 parties avec l’Impact, dont 8 comme titulaire. Après une blessure, il sera prêté au Fury d’Ottawa pour le reste de la saison.

Un joueur en quête d'identité

Lorsque Rob Gale s'adresse au joueur originaire de Toronto, c’est un athlète en pleine crise qu’il rencontre.

« Quand il m’a approché, il a vu toute la confusion autour de moi. Les clubs ne m’ont pas vu jouer comme ailier depuis deux ans. C’est difficile pour eux d’avoir une évaluation juste de ma situation, mais Rob Gale me connaît bien. Il sait ce que je suis capable de faire », explique Michael Petrasso.

Pour Rob Gale, le rôle de son poulain est clair : il ne veut pas le voir jouer comme défenseur.

« Il peut jouer à toutes les positions offensives. Il est dynamique et rapide. Il peut battre les joueurs en un contre un et exploiter les espaces derrière les défenseurs. Ce n’est pas un défenseur », affirme-t-il.

L’entraîneur du Valour FC croit que son attaquant a le potentiel d’être l’un des meilleurs du circuit.

« C’est un joueur qui est toujours en bonne condition physique. Il peut avoir quelques mois de repos et quand même battre tout le monde sur le terrain », ajoute-t-il.

Mais, pour Michael Petrasso, qui a manqué les deux premières semaines du camp d’entraînement, rien n’est gagné d’avance.

« Je suis ici pour gagner ma place et retrouver la forme, affirme le petit attaquant. C’est une belle occasion pour moi de retourner à un rôle offensif. »

À l’entraînement, les choses semblent montrer que le Valour FC pourrait jouer une formation 3-5-2 avec Michael Petrasso à l’aile. Cependant, Rob Gale refuse de confirmer le schéma tactique qu’il emploiera pour la première partie de la saison, le 1er mai, à Victoria.

Les supporteurs locaux pourront voir Michael Petrasso en action le 4 mai, au stade Investors Group de Winnipeg, lors du premier match local de l’histoire de l’équipe.

Manitoba

Soccer