•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des citoyens de l'Abitibi-Ouest interpellent François Legault pour le maintien des services d'obstétriques

Des gens sont assis à une table sur une scène.

Pour cette deuxième soirée d'information, une brochette de 13 personnes étaient assises sur la scène pour présenter à la population des actions concrètes afin de tenter de corriger le problème de découverture en obstétrique.

Photo : Radio-Canada / Lise Millette

Emily Blais

Un mois après la fermeture de l'unité d'obstétrique à l'hôpital de La Sarre, des citoyens ont l'impression de faire du sur place.

Le fondateur du groupe Facebook « Veille citoyenne Abitibi-Ouest - Mes soins de proximité, j'y tiens! », Vincent Fluet, interpelle maintenant le premier ministre du Québec François Legault.

« Présentement tout ce qu'on a comme gain, ce sont des mesures d'atténuation pour être transféré vers Amos et Rouyn-Noranda, mais nous ce n'est pas ce qu'on veut, dit-il. Ce qu'on veut c'est un service qui est fort et qui est en Abitibi-Ouest. »

Dans une lettre envoyée aujourd'hui, il rappelle que l'Abitibi-Ouest a élu pour la première fois une candidate caquiste aux dernières élections en choisissant Suzanne Blais comme députée.

Le père de famille craint que des spécialistes quittent le secteur. « Ce qu'on dit dans la lettre au premier ministre c'est qu'il y a plein d'options sur la table. C'est de mettre tout son poids politique qu'il est possible de mettre pour prendre des mesures concrètes à court terme pour rétablir la situation », résume-t-il.

Abitibi–Témiscamingue

Santé