•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’immigration à l’origine d’un boom démographique au Canada

Negar Fakhraee, une jeune iranienne, prête serment lors de sa cérémonie de citoyenneté canadienne en 2009.
Une jeune fille prête serment lors d'une cérémonie de citoyenneté canadienne. Photo: La Presse canadienne / Darryl Dyck
Radio-Canada

La population canadienne a crû de plus de 528 000 habitants en 2018, du jamais vu depuis les années 1950. Cette hausse est essentiellement tributaire de l'immigration.

Stimulée par les migrations internationales, la population canadienne s’établissait à 37 314 442 habitants au 1er janvier dernier, selon les estimations provisoires de Statistique Canada.

Environ 80,5 % des 528 421 personnes qui se sont ajoutées à la population canadienne en 2018 étaient en provenance de l’étranger. Les naissances et le retour de Canadiens qui avaient quitté le pays complètent le tableau.

Et 71 131 immigrants se sont installés au Canada au cours du quatrième trimestre de 2018, une croissance qui « n’est pas habituelle pour un quatrième trimestre », souligne l’agence fédérale.

Habituellement, « l'accroissement démographique est généralement plus faible [à cette période] en raison de mouvements saisonniers associés aux naissances et à l'accueil d'immigrants et de résidents non permanents », explique Statistique Canada.

Un tel accroissement de la population n’avait pas été observé au pays depuis les années 1950, soulignent les experts.

C’est en Alberta et au Nunavut que la population a le plus rapidement augmenté l’an dernier, avec un gain de 0,4 %.

La population a cependant régressé de 0,2 % à Terre-Neuve-et-Labrador.

Démographie

Société