•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

13 livres pour déconstruire le colonialisme

Deux tableaux d'Aimé Césaire.
Portraits d'Aimé Césaire, poète et homme politique martiniquais Photo: AFP / FRANCK FIFE
Radio-Canada

Mettre en lumière des livres anticolonialime qui offrent la vision d'un monde plus humain, plus solidaire et équitable est le but d'Espace de la diversité. Un organisme qui a animé le pavillon Voix de la résistance – Refonder les histoires au récent Salon du livre de Montréal.

On pouvait y trouver une bibliographie anticoloniale de près de 500 titres de 70 auteurs du Québec, du Canada et de la francophonie. Parmi ceux-ci, voici les 13 plus marquants.

Espace de la diversité fait partie des huit finalistes du Grand Prix du Conseil des arts de Montréal.

« Ces titres représentent la diversité des perspectives, des lieux et des enjeux d'une pensée libre et critique des différentes formes d'oppression de racisme et d'exclusion », explique la présidente du conseil d’administration d’Espace de la diversité, Yara El-Ghadban, aussi romancière et anthropologue.

Cette dernière ajoute que les 13 titres choisis sont inscrits dans différents moments historiques.

C'est pour dire que la lutte contre l'injustice remonte à loin, dépasse le présent et doit continuellement se projeter vers l'avenir afin d'assurer un meilleur monde pour les futures générations.

Yara El-Ghadban

Le conseil d’administration d’Espace de la diversité, composé aussi de Sabina Rony, d’Elvira Kamara-Nangnigui, d’Afef Benessaieh, de Rodney Saint-Éloi et de H. Nigel Thomas, a choisi ces 13 livres et explique ses choix. Les membres ont aussi ciblé des livres écrits par des femmes, car « il n'y a pas de pensée non coloniale sans aussi penser aux luttes des femmes ».

13 livres anticolonialisme


  • Discours sur le colonialisme, d’Aimé Césaire
  • Portrait du colonisé, portrait du colonisateur, d’Albert Memmi

Ces deux ouvrages déconstruisent le discours colonial, et nous rappellent que, loin d'être un projet civilisateur, comme le prétendaient les puissances coloniales, le colonialisme a décivilisé les colonisateurs [Aimé Césaire].

Yara El-Ghadban

  • Les damnés de la terre, de Frantz Fanon
La page couverture du livre rouge, avec un dessin de l'auteur.Les damnés de la terre, de Frantz Fanon Photo : La découverte/Poche

Cet auteur est une figure incontournable de la pensée engagée.

C’est un ouvrage troublant, marquant, écrit à partir de son expérience d'intellectuel, de psychiatre et de révolutionnaire participant à la lutte d'indépendance de l'Algérie. Les damnés de la terre pose un regard incisif sur ce que le colonialisme a produit de violence.

Yara El-Ghadban

  • Un féminisme décolonial, de Françoise Vergès

Dans cet ouvrage qui suscite beaucoup de débats, cette intellectuelle de la critique postcoloniale et décoloniale rappelle que la libération des femmes ne se fera pas sans la convergence des luttes contre toutes les autres formes de discrimination et d'inégalité, et les systèmes qui les produisent comme le sexisme, le racisme, le capitalisme, l'impérialisme.

Yara El-Ghadban

  • Une lutte sans trêve, d’Angela Davis
Angela Davis en 2015La militante afro-américaine Angela Davis donnait une conférence à l'Université de Regina à l'occasion de la Journée internationale des femmes. Photo : AFP / Thomas Samson

Angela Davis revient sur les luttes pour la justice sociale menées aujourd'hui : les manifestations contre le profilage racial et la brutalité policière, la lutte contre l'apartheid israélien et les révoltes dans les pays arabes, tout en faisant le lien avec les luttes des décennies passées, dont le féminisme noir.

Yara El-Ghadban

Les livres suivants sont dans la liste, car le conseil d'administration de l'organisme estime qu’il faut reconnaître que le Canada n'échappe pas à l'histoire coloniale et « que la décolonilisation de la pensée doit commencer là où l'on habite ».

  • Pour l’amour du multilinguisme : une histoire d'une monstrueuse extravagance, de Tomson Highway

Dans ce petit bijou de texte, plein de sagesse et d'humour, l'un des auteurs autochtones les plus importants au Canada fait un plaidoyer pour le multilinguisme. Car toute pensée décoloniale doit d'abord se libérer du monolinguisme, et ici, au Canada, elle doit commencer par la reconnaissance du projet colonial mené contre les Autochtones et des langues autochtones.

Yara El-Ghadban
  • NoirEs sous surveillance, de Robyn Maynard

Féministe, activistes, intellectuelle canadienne, Robyn Maynard offre ici l'histoire du Canada que l'on ne raconte pas, à partir de l'histoire des NoirEs au Canada, depuis l'esclavage jusqu'à la violence policière et le profilage racial, qui aujourd'hui, fait encore tant de victimes.

Yara El-Ghadban

  • L’amour, la fantasia, d’Assia Djebar
  • Boussole, de Mathias Enard
  • Buru Quartet (quatre tomes), de Pramoedya Ananta Toer
  • La flèche de Dieu, de Chinua Achebe

Les membres du conseil soulignent qu’aucune pensée non coloniale n'est possible sans aussi décoloniser son imaginaire et entrer dans l'univers de l'autre et se laisser déplacer par cet imaginaire.« Les quatre romans proposés le font chacun d'un lieu, d'un temps. Djebar depuis l'Algérie, Mathias par la voie d'un magnifique périple à travers les pays et civilisations du Moyen-Orient, Toer à partir de l'Indonésie, et Achebe à partir du Nigéria. »


  • Traité du Tout-Monde, Poétique IV, d’Édouard Glissant
  • Restituer le patrimoine africain, de Felwine Sarr et Bénédicte Savoy
L'homme et la femme posent ensemble le 21 mars 2018 à Paris.Felwine Sarr et Bénédicte Savoy sont les deux signataires du rapport Photo : AFP/Getty Images / ALAIN JOCARD

Finalement, « parce qu'il faut se projeter aussi vers l'avenir et entamer le chemin vers la guérison », les deux derniers ouvrages choisis proposent une autre vision du monde. « Une sortie de schèmes coloniaux qui nous emprisonnent et nous dressent les uns contre les autres et une voie pour repenser le rapport à l'autre, et réparer tout le tort que le colonialisme a fait aux peuples. »


Livres

Arts