•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dépot du budget à Québec : des attentes en santé et en transport en Outaouais

Le ministre des Finances Éric Girard à l'Assemblée nationale
Le ministre des Finances Éric Girard à l'Assemblée nationale Photo: The Canadian Press / Jacques Boissinot
Radio-Canada

Le premier budget du gouvernement caquiste de François Legault sera déposé ce jeudi à l'Assemblée nationale, à Québec, et les attentes sont grandes en Outaouais.

Le ministre des Finances, Éric Girard, dispose de sommes importantes à réinvestir. Le surplus anticipé de 1,7 milliard de dollars pourrait même être beaucoup plus important que prévu. Dans la région de l’Outaouais, les investissements possibles pour des projets en transports et dans le domaine de la santé vont surtout retenir l’attention.

Transport

Le projet de train léger sur rail dans l'ouest de Gatineau est l’un des projets majeurs qui pourraient être inclus dans le budget caquiste. Les coûts de construction sont évalués à 2,1 milliards de dollars au cours des 10 prochaines années, une somme qui serait partagée avec la Ville de Gatineau et avec le gouvernement fédéral. Si Gatineau a déjà investi des millions de dollars pour des études, c’est au niveau des négociations entre Québec et Ottawa qu’il y a des inquiétudes du côté des élus régionaux. Les deux paliers de gouvernement ne s’entendent pas sur la répartition des subventions fédérales en infrastructures.

Un projet auquel tient le député libéral de Pontiac, et ancien ministre des Transports, André Fortin. Le projet est déjà écrit dans les livres du gouvernement, c’est une question de choix, affirme M. Fortin. En campagne électorale la Coalition avenir Québec nous a dit: « oui on va financer ce projet-là », c’est à eux de le prouver aujourd’hui.

Il n'y a aucune raison de retirer un projet comme le train, qui va servir une population qui en a de plus en plus besoin.

André Fortin, député libéral de Pontiac

L’élargissement de l’autoroute 50 était l’une des promesses des caquistes pendant la campagne électorale, mais depuis, les signes envoyés par le gouvernement laissent entrevoir un processus. Dans un récent point de presse, le ministre responsable de la région, Mathieu Lacombe, a mentionné qu’aucun financement n’était prévu pour l’instant pour ce projet parce que le dossier n’était pas assez avancé pour commencer les travaux à court terme.

Santé

Les annonces en santé retiendront également l’attention. En campagne électorale, les caquistes ont promis de construire un nouvel hôpital en Outaouais d’ici 5 ans. Un autre projet d'infrastructure qu'attend impatiemment le député libéral de Pontiac, André Fortin : La première opportunité d’inscrire ce projet-là dans les livres financiers du gouvernement, on l’a manqué, c’était en novembre lors de la mise à jour économique, ça commence à presser.

Le ministère de la Santé a demandé récemment au Centre intégré de santé et services sociaux de l'Outaouais (CISSS) de définir ses besoins d'ajout de services dans la région. Le CISSS a jusqu’au 30 juin pour faire connaître ses demandes.

La pénurie de main-d’oeuvre est aussi un sujet chaud en Outaouais. Selon le groupe de défense des droits des patients Santé Outaouais 2020, il manquerait environ 1300 employés de la santé dans la région, surtout des infirmières et des préposés aux bénéficiaires.

L’ajout de spécialistes pour régler notamment les interruptions de services à l’Hôpital de Maniwaki est attendu.

Éducation

Le réinvestissement en éducation sera un autre dossier à surveiller. La présidente du Syndicat de l’enseignement de l’Outaouais, Suzanne Tremblay, s’attend aussi à un réinvestissement important à l’échelle de la province: Juste pour maintenir le coût du système, pour pallier aux mesures d’austérité qui ont été mises en place par les libéraux, pour la taxe scolaire, ça devrait être des dépenses de 900 millions, affirme Mme Tremblay. Et si on veut vraiment améliorer le système, il faudrait que ce soit au-delà de 900 millions.

La CAQ a aussi promis de développer le système de maternelle 4 ans au cours de son mandat. Jusqu’à maintenant 34 nouvelles classes sont prévues en Outaouais à partir de l’automne 2019.

Logement

L'organisme Logemen'occupe dit avoir de grandes attentes pour ce premier budget caquiste, surtout avec les surplus importants qui sont prévus.

Selon Logemen'occupe, 15 000 ménages ont des besoins « impérieux » de logements dans la région de l'Outaouais, alors que l'on vit en ce moment une période où le taux d’inoccupation des logements locatifs a recommencé à baisser dangereusement dans la plupart des villes du Québec.

Ottawa-Gatineau

Politique provinciale