•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le pont de Shippagan brille par son absence dans le budget du Nouveau-Brunswick

Le pont durant un jour d'hiver ensoleillé
On ne trouve aucune mention du remplacement du pont de Lamèque-Shippagan dans le budget présenté cette semaine par le ministre des Finances Ernie Steeves. Photo: Radio-Canada / René Landry
Radio-Canada

Le budget présenté mardi par le gouvernement de Blaine Higgs ne mentionne aucunement le pont qui relie Lamèque et Shippagan. La communauté espère le remplacement de cette infrastructure en raison de son âge et de son état de décrépitude.

Le budget ne fournit pas les détails de bien des projets publics, mais il en donne les grandes lignes. On n’y retrouve pas le sentiment d’urgence pour le pont de Shippagan exprimé juste avant les élections par le candidat progressiste-conservateur Robert Gauvin, qui est devenu par la suite vice-premier ministre de la province.

C’est l’infrastructure la plus importante de la circonscription. La sécurité des gens est numéro un. Nous autres, notre position n’a jamais changée. On va le faire évaluer dans les six premiers mois dans le but de le remplacer le plus rapidement possible parce que si on imagine le pire et que le pont tombait, ça ne prendrait pas quatre ans avant de commencer d’autres constructions [...] J’en ai parlé avec le chef et ce qu’il a dit : les personnes qualifiées vont faire une évaluation de la structure, puis après ça on pourrait aller de l’avant, a déclaré Robert Gauvin, le 21 septembre dernier.

Le ministère des Transports et de l’Infrastructure apporte les précisions suivantes dans un courriel expédié à Radio-Canada, mercredi :

Le pont entre Lamèque et Shippagan est une infrastructure de transport essentielle pour les résidents et les visiteurs de la région. Le ministère des Transports et de l’Infrastructure s’engage à veiller à ce qu’il y ait toujours un pont sûr et fiable pour le transport. Le ministère a lancé le processus de planification du remplacement du pont, qui sera exhaustif vu la complexité de l’ouvrage. L’information à ce sujet sera disponible au cours du processus relatif au budget principal des dépenses, affirme Paul Bradley, directeur par intérim des communications du ministère.

Pas d'inquiétude à Shippagan, mais on reste vigilant

La mairesse de Shippagan, Anita Savoie-Robichaud, dit avoir abordé la question du pont avec Robert Gauvin et le premier ministre Blaine Higgs après le dépôt du budget.

Ce qu’on dit, soit au niveau du premier ministre ou au niveau de notre ministre Robert Gauvin, c’est que le projet va de l’avant et on ne devrait pas s’inquiéter. Il devrait y avoir une annonce qui sera faite sous peu, même le député Robert Gauvin disait peut-être à la fin avril qu’il y aurait de l’argent qui serait mis dans le budget dès cette année pour s’assurer que l’étude est complétée [...] Ça ne nous stresse pas trop. On ne veut pas s’endormir non plus, explique Anita Savoie-Robichaud.

Le comité du pont Lamèque-Shippagan a envoyé une lettre au ministre des Transports et de l’Infrastructure, le 14 janvier, pour demander une réunion, selon le président du comité Sébastien Haché. Ce dernier assure que le comité n’a encore reçu aucune réponse, ni même un accusé de réception.

Avec des renseignements de René Landry

Nouveau-Brunswick

Politique provinciale